Chronologie de Gizeh

Chronologie de Gizeh


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.


Chronologie de Gizeh - Histoire

  • 3100 - Les Egyptiens développent l'écriture hiéroglyphique.
  • 2950 - La Haute et la Basse Egypte sont unies par Ménès, le premier pharaon d'Egypte.
  • 2700 - Papyrus est développé comme une surface d'écriture.
  • 2600 - La première pyramide est construite par le pharaon Djoser. Imhotep, le célèbre conseiller, en est l'architecte.




Canal de Suez depuis un porte-avions


Bref aperçu de l'histoire de l'Égypte

L'une des civilisations les plus anciennes et les plus durables de l'histoire du monde s'est développée dans l'Égypte ancienne. À partir d'environ 3100 avant JC, Ménès est devenu le premier pharaon à unir toute l'Égypte ancienne sous une seule règle. Les pharaons ont régné sur la terre pendant des milliers d'années en construisant de grands monuments, des pyramides et des temples qui survivent encore à ce jour. La hauteur de l'Egypte ancienne était à l'époque du Nouvel Empire de 1500 à 1000 av.


En 525 avant JC, l'Empire perse envahit l'Égypte jusqu'à la montée d'Alexandre le Grand et de l'Empire grec en 332 avant JC. Alexandre a déplacé la capitale à Alexandrie et a mis la dynastie Ptolémée au pouvoir. Ils régneraient pendant environ 300 ans.

Les forces arabes ont envahi l'Égypte en 641. Les sultanats arabes ont été au pouvoir pendant de nombreuses années jusqu'à l'arrivée de l'Empire ottoman dans les années 1500. Ils resteraient au pouvoir jusqu'à ce que son pouvoir commence à décliner dans les années 1800. En 1805, Mohammed Ali devint pacha du pays et fonda une nouvelle dynastie. Ali et ses héritiers régneront jusqu'en 1952. Pendant ce temps, le canal de Suez a été achevé ainsi que la construction de la ville moderne du Caire. Pendant quelques années entre 1882 et 1922, la dynastie Ali était une marionnette de l'Empire britannique alors que le pays faisait partie de l'Empire britannique.

En 1952, l'Egypte, la monarchie a été renversée et la République d'Egypte a été établie. L'un des principaux dirigeants, Abdel Nasser est arrivé au pouvoir. Nasser a pris le contrôle du canal de Suez et est devenu un leader dans le monde arabe. À la mort de Nasser, Anouar Sadate a été élu président. Avant que Sadate ne devienne président, l'Égypte et Israël avaient mené plusieurs guerres. En 1978, Sadate a signé les accords de Camp David qui ont conduit à un traité de paix entre l'Egypte et Israël.


Contenu

Il existe des preuves de pétroglyphes le long des terrasses du Nil et dans les oasis du désert. Au 10ème millénaire avant JC, une culture de chasseurs-cueilleurs et de pêcheurs a été remplacée par une culture de mouture des grains. Les changements climatiques et/ou le surpâturage vers 6000 avant JC ont commencé à dessécher les terres pastorales d'Egypte, formant le Sahara. Les premiers peuples tribaux ont migré vers le Nil, où ils ont développé une économie agricole sédentaire et une société plus centralisée. [3]

Vers 6000 avant JC, une culture néolithique enracinée dans la vallée du Nil. [4] Au néolithique, plusieurs cultures prédynastiques se sont développées indépendamment en Haute et Basse Egypte. La culture Badari et la série qui lui a succédé sont généralement considérées comme des précurseurs de l'Égypte dynastique. Le plus ancien site de Basse-Égypte connu, Merimda, est antérieur au Badarian d'environ sept cents ans. Les communautés contemporaines de Basse-Égypte ont coexisté avec leurs homologues du sud pendant plus de deux mille ans, restant culturellement distinctes, mais maintenant des contacts fréquents par le biais du commerce. La première preuve connue d'inscriptions hiéroglyphiques égyptiennes est apparue pendant la période prédynastique sur des récipients en poterie de Naqada III, datée d'environ 3200 av. [5]

Début de la période dynastique et Ancien Empire Modifier

Un royaume unifié a été formé en 3150 avant JC par le roi Ménès, menant à une série de dynasties qui ont régné sur l'Égypte pendant les trois millénaires suivants. La culture égyptienne a prospéré pendant cette longue période et est restée typiquement égyptienne dans sa religion, ses arts, sa langue et ses coutumes.

Les deux premières dynasties régnantes d'une Égypte unifiée ont préparé le terrain pour la période de l'Ancien Empire (c. 2700-2200 BC), qui a construit de nombreuses pyramides, notamment la pyramide de la troisième dynastie de Djéser et les pyramides de Gizeh de la quatrième dynastie.

Première Période Intermédiaire, Empire du Milieu et Deuxième Période Intermédiaire Modifier

La première période intermédiaire a inauguré une période de bouleversements politiques pendant environ 150 ans. [6] Les crues du Nil plus fortes et la stabilisation du gouvernement ont cependant ramené une prospérité renouvelée pour le pays dans l'Empire du Milieu c. 2040 avant JC, atteignant un sommet sous le règne du pharaon Amenemhat III. Une seconde période de désunion annonce l'arrivée de la première dynastie régnante étrangère en Égypte, celle des Hyksos de langue sémitique. Les envahisseurs Hyksos s'emparèrent d'une grande partie de la Basse-Égypte vers 1650 av. J.-C. et fondèrent une nouvelle capitale à Avaris. Ils ont été chassés par une force de Haute-Égypte dirigée par Ahmose Ier, qui a fondé la dix-huitième dynastie et a déplacé la capitale de Memphis à Thèbes.

Nouvel Empire, Troisième Période Intermédiaire et Période Tardive Modifier

Le Nouvel Empire (c. 1550-1070 av. J.-C.) a commencé avec la dix-huitième dynastie, marquant la montée de l'Égypte en tant que puissance internationale qui s'est étendue au cours de sa plus grande extension à un empire aussi loin au sud que Tombos en Nubie, et comprenait des parties du Levant à l'est. Cette période est connue pour certains des pharaons les plus connus, dont Hatchepsout, Thoutmosis III, Akhenaton et sa femme Néfertiti, Toutankhamon et Ramsès II. La première expression historiquement attestée du monothéisme est venue au cours de cette période sous le nom d'Aténisme, bien que certains [ qui? ] considèrent l'Aténisme comme une forme de monolâtrie plutôt que de monothéisme. Des contacts fréquents avec d'autres nations ont apporté de nouvelles idées au Nouvel Empire. Le pays a ensuite été envahi et conquis par les Libyens, les Nubiens et les Assyriens, mais les Egyptiens indigènes les ont finalement chassés et ont repris le contrôle de leur pays. [7]

Règle achéménide Modifier

Au VIe siècle avant JC, l'empire achéménide conquiert l'Égypte. [8] Toute la vingt-septième dynastie égyptienne, de 525 av. [8] La Trentième Dynastie était la dernière dynastie régnante indigène pendant l'époque pharaonique. [8] Il tomba à nouveau aux mains des Perses en 343 av. J.-C. après la défaite du dernier pharaon indigène, le roi Nectanebo II, au combat. [8]

Deuxième conquête achéménide Modifier

La trente et unième dynastie d'Égypte, également connue sous le nom de deuxième satrapie égyptienne, était en fait une province de courte durée de l'empire achéménide entre 343 avant JC à 332 avant JC. [9] Après un intervalle d'indépendance, durant lequel trois dynasties indigènes ont régné (les 28e, 29e et 30e dynastie), Artaxerxès III (358-338 av. est appelée la trente et unième dynastie d'Egypte, commençant ainsi une autre période de pharaons d'origine persane. [dix]

Une équipe dirigée par Johannes Krause a réussi le premier séquençage fiable des génomes de 90 individus momifiés en 2017. Sans être concluante, en raison du délai non exhaustif et de la localisation restreinte que représentent les momies, leur étude a néanmoins montré que ces anciens Égyptiens " ressemblaient étroitement aux populations anciennes et modernes du Proche-Orient, en particulier celles du Levant, et n'avaient presque pas d'ADN d'Afrique subsaharienne. De plus, la génétique des momies est restée remarquablement cohérente même si différentes puissances - y compris les Nubiens, les Grecs et les Romains - conquis l'empire". [11]

Royaume ptolémaïque Modifier

Le royaume ptolémaïque était un puissant État hellénistique s'étendant du sud de la Syrie à l'est, à Cyrène à l'ouest et au sud jusqu'à la frontière avec la Nubie. Alexandrie est devenue la capitale et un centre de la culture et du commerce grecs. Pour se faire reconnaître par la population égyptienne indigène, ils se sont désignés comme les successeurs des pharaons. Les derniers Ptolémées ont adopté les traditions égyptiennes, se sont fait représenter sur les monuments publics dans le style et les vêtements égyptiens et ont participé à la vie religieuse égyptienne. [12] [13]

Le dernier souverain de la dynastie ptolémaïque était Cléopâtre, qui s'est suicidée à la suite de l'enterrement de son amant Marc Antoine, décédé dans ses bras (d'un coup de couteau auto-infligé) après qu'Auguste eut capturé Alexandrie et que ses forces mercenaires se soient enfuies.

Les Ptolémées ont fait face à des rébellions d'Égyptiens indigènes, souvent causées par un régime indésirable, et ont été impliqués dans des guerres étrangères et civiles qui ont conduit au déclin du royaume et à son annexion par Rome. Néanmoins, la culture hellénistique a continué à prospérer en Égypte bien après la conquête musulmane. La culture indigène égyptienne/copte a également continué d'exister (la langue copte elle-même était la langue la plus parlée en Égypte jusqu'au moins au 10ème siècle).

Province romaine d'Egypte Modifier

L'Egypte est rapidement devenue le grenier de l'Empire fournissant la plus grande partie des céréales de l'Empire en plus du lin, du papyrus, du verre et de nombreux autres produits finis. La ville d'Alexandrie est devenue un avant-poste commercial clé pour l'Empire romain (par certains comptes, le plus important pour un temps). Les expéditions en provenance d'Égypte atteignaient régulièrement l'Inde et l'Éthiopie, entre autres destinations internationales. [14] C'était aussi un chef de file (peut-être les principal) centre scientifique et technologique de l'Empire. Des érudits tels que Ptolémée, Hypatie et Héron ont innové en astronomie, en mathématiques et dans d'autres disciplines. Culturellement, la ville d'Alexandrie rivalisait parfois avec Rome dans son importance. [15]

Diocèse d'Egypte Modifier

Le christianisme a atteint l'Égypte relativement tôt dans la période évangéliste du premier siècle (traditionnellement crédité à Marc l'évangéliste). [16] Alexandrie, l'Égypte et Antioche, la Syrie sont rapidement devenues les principaux centres du christianisme. [17] Le règne de Dioclétien a marqué la transition de l'ère romaine classique à l'ère antique/byzantine tardive en Égypte, quand un grand nombre de chrétiens égyptiens ont été persécutés. Le Nouveau Testament avait alors été traduit en égyptien. Après le Concile de Chalcédoine en 451 après JC, une église copte égyptienne distincte fut fermement établie. [18]

Conquête sassanide de l'Égypte Modifier

L'Égypte sassanide (connue dans les sources du moyen-perse sous le nom de Agiptus) fait référence à la brève domination de l'Égypte et de certaines parties de la Libye par l'empire sassanide, qui a duré de 619 à 629, [19] jusqu'à ce que le rebelle sassanide Shahrbaraz conclue une alliance avec l'empereur byzantin Héraclius et lui rende le contrôle de l'Égypte. [19]

Les Byzantins ont pu reprendre le contrôle du pays après une brève invasion perse au début du VIIe siècle, jusqu'en 639-642, lorsque l'Égypte a été envahie et conquise par l'Empire arabo-islamique. La perte finale de l'Égypte était d'une importance incalculable pour l'Empire byzantin, qui avait compté sur l'Égypte pour de nombreux produits agricoles et manufacturés.

Lorsqu'ils ont vaincu les armées byzantines en Égypte, les Arabes ont introduit l'islam sunnite dans le pays. Au début de cette période, les Égyptiens ont commencé à mélanger leur nouvelle foi avec leurs traditions chrétiennes ainsi qu'avec d'autres croyances et pratiques autochtones, ce qui a conduit à divers ordres soufis qui ont prospéré à ce jour. [16] Ces rites antérieurs avaient survécu à la période du christianisme copte. [20]

Les dirigeants musulmans nommés par le califat islamique sont restés sous le contrôle de l'Égypte pendant les six siècles suivants, le Caire étant le siège du califat sous les Fatimides. Avec la fin de la dynastie kurde ayyoubide, les Mamelouks, une caste militaire turco-circassienne, prirent le contrôle vers l'an 1250. À la fin du XIIIe siècle, l'Égypte reliait la mer Rouge, l'Inde, la Malaisie et les Indes orientales. [21] Les langues et cultures grecques et coptes sont entrées dans un déclin abrupt en faveur de la culture arabe (bien que le copte ait réussi à durer comme langue parlée jusqu'au 17ème siècle et reste une langue liturgique aujourd'hui).

Les Mamelouks ont continué à gouverner le pays jusqu'à la conquête de l'Égypte par les Turcs ottomans en 1517, après quoi il est devenu une province de l'Empire ottoman. La peste noire du milieu du XIVe siècle a tué environ 40 % de la population égyptienne. [22]

Après le XVe siècle, l'invasion ottomane a poussé le système égyptien au déclin. La militarisation défensive a endommagé sa société civile et ses institutions économiques. [21] L'affaiblissement du système économique combiné aux effets de la peste a rendu l'Égypte vulnérable aux invasions étrangères. Les commerçants portugais ont repris leur commerce. [21] L'Égypte a subi six famines entre 1687 et 1731. [23] La famine de 1784 lui a coûté environ un sixième de sa population. [24]

La brève invasion française de l'Égypte dirigée par Napoléon Bonaparte a commencé en 1798. La campagne a finalement conduit à la découverte de la pierre de Rosette, créant le domaine de l'égyptologie. Malgré les premières victoires et une première expédition réussie en Syrie, Napoléon et son Armée d'Orient ont finalement été vaincus et contraints de se retirer, surtout après avoir subi la défaite de la flotte française de soutien à la bataille du Nil.

L'expulsion des Français en 1801 par les forces ottomanes, mameloukes et britanniques a été suivie de quatre années d'anarchie au cours desquelles les Ottomans, les Mamelouks et les Albanais - qui étaient nominalement au service des Ottomans - se sont battus pour le pouvoir. De ce chaos, le commandant du régiment albanais, Muhammad Ali (Kavalali Mehmed Ali Pacha) a émergé comme une figure dominante et en 1805 a été reconnu par le sultan à Istanbul comme son vice-roi en Egypte le titre impliquait la subordination au sultan mais c'était en fait une fiction polie : le pouvoir ottoman en Égypte était terminé et Muhammad Ali, un dirigeant ambitieux et capable, a établi une dynastie qui devait gouverner l'Égypte jusqu'à la révolution de 1952. Après 1882, la dynastie est devenue une marionnette britannique. [25]

L'objectif principal d'Ali était militaire : il a annexé le nord du Soudan (1820-1824), la Syrie (1833) et certaines parties de l'Arabie et de l'Anatolie, mais en 1841, les puissances européennes, craignant qu'il ne renverse l'Empire ottoman lui-même, l'ont forcé à rendre la plupart de ses conquêtes aux Ottomans, mais il garda le Soudan et son titre sur l'Egypte fut rendu héréditaire. Un résultat plus durable de son ambition militaire est qu'il lui a fallu moderniser le pays. Désireux d'adopter les techniques militaires (et donc industrielles) des grandes puissances, il envoya des étudiants en Occident et invita des missions de formation en Egypte. Il construisit des industries, un système de canaux pour l'irrigation et le transport, et réforma la fonction publique. [26]

L'introduction en 1820 du coton à longues fibres, dont la variété égyptienne devint notable, transforma son agriculture en monoculture de rente avant la fin du siècle. Les effets sociaux en furent énormes : la propriété foncière s'est concentrée et de nombreux étrangers sont arrivés, déplaçant la production vers les marchés internationaux. [26]

Le gouvernement indirect britannique a duré de 1882, lorsque les Britanniques ont réussi à vaincre l'armée égyptienne à Tel el-Kebir en septembre et ont pris le contrôle du pays, jusqu'à la révolution égyptienne de 1952 qui a fait de l'Égypte une république et lorsque les conseillers britanniques ont été expulsés.

Muhammad Ali fut brièvement remplacé par son fils Ibrahim (en septembre 1848), puis par un petit-fils Abbas I (en novembre 1848), puis par Saïd (en 1854) et Ismaïl (en 1863). Abbas, j'étais prudent. Said et Ismail étaient des développeurs ambitieux, mais ils ont dépensé au-delà de leurs moyens. Le canal de Suez, construit en partenariat avec les Français, a été achevé en 1869. Le coût de ce projet et d'autres a eu deux effets : il a entraîné une dette énorme envers les banques européennes et a provoqué le mécontentement populaire en raison de la fiscalité onéreuse qu'il nécessitait. En 1875, Ismail a vendu la part de 44% de l'Egypte dans le canal au gouvernement britannique. Ismaiel a également tenté de conquérir l'empire éthiopien et a été vaincu deux fois à Gundet en 1875 et à nouveau à la bataille de Gura en 1876.

En trois ans, cela a conduit à l'imposition de contrôleurs britanniques et français qui siégeaient dans le cabinet égyptien et, "avec le pouvoir financier des détenteurs d'obligations derrière eux, étaient le véritable pouvoir du gouvernement". [27]

Le mécontentement local envers Ismail et l'intrusion européenne a conduit à la formation des premiers groupements nationalistes en 1879, avec Ahmad Urabi une figure éminente. En 1882, il devint chef d'un ministère dominé par les nationalistes engagé dans des réformes démocratiques, y compris le contrôle parlementaire du budget. Craignant une réduction de leur contrôle, la Grande-Bretagne et la France intervinrent militairement, bombardant Alexandrie et écrasant l'armée égyptienne à la bataille de Tel el-Kebir. [28] Ils ont réinstallé le fils d'Ismail, Tewfik, en tant que figure de proue d'un de facto protectorat britannique. [29] [30] En 1914, le Protectorat est officialisé et l'Empire ottoman n'a plus de rôle. Le titre du chef de l'État, qui en 1867 était passé de pacha à khédive, a été à nouveau changé en sultan. Abbas II a été déposé comme khédive et remplacé par son oncle, Hussein Kamel, comme sultan. [31]

En 1906, l'incident de Dinshaway a incité de nombreux Egyptiens neutres à rejoindre le mouvement nationaliste. Après la Première Guerre mondiale, Saad Zaghlul et le parti Wafd ont mené le mouvement nationaliste égyptien à la majorité à l'Assemblée législative locale. Lorsque les Britanniques exilèrent Zaghlul et ses associés à Malte le 8 mars 1919, le pays connut sa première révolution moderne. La révolte a conduit le gouvernement britannique à publier une déclaration unilatérale d'indépendance de l'Égypte le 22 février 1922. [32]

Le nouveau gouvernement a rédigé et mis en œuvre une constitution en 1923 basée sur un système parlementaire. Saad Zaghlul a été élu par le peuple comme Premier ministre d'Égypte en 1924. En 1936, le traité anglo-égyptien a été conclu. L'instabilité continue due à l'influence britannique restante et à l'implication politique croissante du roi a conduit à la dissolution du parlement dans une armée coup d'État connue sous le nom de Révolution de 1952. Le Mouvement des Officiers Libres a forcé le roi Farouk à abdiquer en faveur de son fils Fouad.

La présence militaire britannique en Égypte a duré jusqu'en 1954. [33]

Le 18 juin 1953, la République égyptienne est proclamée, avec le général Muhammad Naguib comme premier président de la République. Naguib a été contraint de démissionner en 1954 par Gamal Abdel Nasser – le véritable architecte du mouvement de 1952 – et a ensuite été assigné à résidence.

L'ère Nasser Modifier

Nasser a pris le pouvoir en tant que président en juin 1956. Les forces britanniques ont achevé leur retrait de la zone occupée du canal de Suez le 13 juin 1956. Il a nationalisé le canal de Suez le 26 juillet 1956, provoquant la crise de Suez de 1956.

En 1958, l'Égypte et la Syrie ont formé une union souveraine connue sous le nom de République arabe unie. L'union a été de courte durée, se terminant en 1961 lorsque la Syrie a fait sécession, mettant ainsi fin à l'union. Pendant la majeure partie de son existence, la République arabe unie était également dans une confédération lâche avec le Yémen du Nord (le Royaume mutawakkilite du Yémen) connue sous le nom d'États arabes unis.

Au cours de la guerre des Six jours de 1967, Israël a envahi et occupé la péninsule égyptienne du Sinaï et la bande de Gaza, que l'Égypte occupait depuis la guerre israélo-arabe de 1948. Trois ans plus tard (1970), le président Nasser mourut et fut remplacé par Anwar Sadate.

L'ère Sadate Modifier

Sadate a transféré l'allégeance de l'Égypte pendant la guerre froide de l'Union soviétique aux États-Unis, expulsant les conseillers soviétiques en 1972. Il a lancé la politique de réforme économique d'Infitah, tout en réprimant l'opposition religieuse et laïque.

En 1973, l'Égypte, avec la Syrie, a lancé la guerre d'Octobre, une attaque surprise contre les forces israéliennes occupant la péninsule du Sinaï et les hauteurs du Golan. C'était une tentative de regagner une partie du territoire du Sinaï qu'Israël avait capturé six ans plus tôt. Sadate espérait s'emparer d'un territoire par la force militaire, puis regagner le reste de la péninsule par la diplomatie. Le conflit a déclenché une crise internationale entre les États-Unis et l'URSS, qui sont tous deux intervenus. Le deuxième cessez-le-feu mandaté par l'ONU a mis fin à l'action militaire. Alors que la guerre s'est terminée par une impasse militaire, elle a offert à Sadate une victoire politique qui lui a permis plus tard de regagner le Sinaï en échange de la paix avec Israël. [34]

Sadate a effectué une visite historique en Israël en 1977, qui a conduit au traité de paix de 1979 en échange du retrait israélien du Sinaï. L'initiative de Sadate a suscité une énorme controverse dans le monde arabe et a conduit à l'expulsion de l'Égypte de la Ligue arabe, mais elle a été soutenue par la plupart des Égyptiens. [35] [ douteux - discuter ] Le 6 octobre 1981, Sadate et six diplomates ont été assassinés alors qu'ils observaient un défilé militaire commémorant le huitième anniversaire de la guerre d'octobre 1973. Il a été remplacé par Hosni Moubarak.

Insurrection terroriste Modifier

Dans les années 1980, 1990 et 2000, les attaques terroristes en Égypte sont devenues nombreuses et graves, et ont commencé à cibler les Coptes et les touristes étrangers ainsi que les représentants du gouvernement. [36] Certains universitaires et auteurs ont attribué à l'écrivain islamiste Sayyid Qutb, exécuté en 1967, l'inspiration de la nouvelle vague d'attentats. [37] [38]

Les années 1990 ont vu un groupe islamiste, al-Gama'a al-Islamiyya, s'engager dans une longue campagne de violence, allant des meurtres et tentatives de meurtre d'écrivains et d'intellectuels de premier plan au ciblage répété des touristes et des étrangers. De graves dommages ont été causés au plus grand secteur de l'économie égyptienne – le tourisme [39] – et à son tour au gouvernement, mais cela a également dévasté les moyens de subsistance de nombreuses personnes dont le groupe dépendait pour son soutien. [40]

Les victimes de la campagne contre l'État égyptien de 1992 à 1997 ont dépassé les 1 200 [41] et comprenaient le chef de la police antiterroriste (le général de division Raouf Khayrat), un président du parlement (Rifaat el-Mahgoub), des dizaines de touristes européens et Des passants égyptiens et plus de 100 policiers égyptiens. [42] Parfois, les voyages des étrangers dans certaines parties de la Haute-Égypte étaient sévèrement limités et dangereux. [43] Le 17 novembre 1997, 62 personnes, pour la plupart des touristes, ont été tuées près de Louxor. Les assaillants ont piégé les gens dans le temple funéraire d'Hatchepsout. Au cours de cette période, Al-Gama'a al-Islamiyya a reçu le soutien des gouvernements iranien et soudanais, ainsi que d'al-Qaïda. [44] [ échec de la vérification ] Le gouvernement égyptien a reçu pendant cette période le soutien des États-Unis. [44]

Troubles civils (2011-14) Modifier

Révolution Modifier

En 2003, le Kefaya ("Mouvement égyptien pour le changement"), a été lancé pour s'opposer au régime de Moubarak et pour établir des réformes démocratiques et de plus grandes libertés civiles.

Le 25 janvier 2011, de vastes manifestations ont commencé contre le gouvernement de Moubarak. L'objectif de la manifestation était la destitution de Moubarak du pouvoir. Celles-ci ont pris la forme d'une campagne intensive de résistance civile soutenue par un très grand nombre de personnes et consistant principalement en des manifestations de masse continues. Le 29 janvier, il devenait clair que le gouvernement de Moubarak avait perdu le contrôle lorsqu'un ordre de couvre-feu a été ignoré, et l'armée a adopté une position semi-neutre sur l'application du décret de couvre-feu.

Le 11 février 2011, Moubarak a démissionné et a fui Le Caire. Le vice-président Omar Suleiman a annoncé que Moubarak avait démissionné et que l'armée égyptienne prendrait le contrôle des affaires de la nation à court terme. [45] [46] Des célébrations jubilatoires ont éclaté sur la place Tahrir aux nouvelles. [47] Moubarak a peut-être quitté le Caire pour Charm el-Cheikh la nuit précédente, avant ou peu de temps après la diffusion d'un discours enregistré dans lequel Moubarak a juré qu'il ne démissionnerait pas ou ne partirait pas. [48]

Le 13 février 2011, le commandement militaire de haut niveau égyptien a annoncé que la constitution et le parlement égyptiens avaient été dissous. Les élections législatives devaient avoir lieu en septembre. [49]

Un référendum constitutionnel a eu lieu le 19 mars 2011. Le 28 novembre 2011, l'Égypte a organisé ses premières élections législatives depuis la chute du régime de Moubarak. La participation a été élevée et aucun cas de violence n'a été signalé, bien que des membres de certains partis aient enfreint l'interdiction de faire campagne dans les bureaux de vote en distribuant des tracts et des banderoles. [50] Il y a eu, cependant, des plaintes d'irrégularités. [51]

La présidence de Morsi Modifier

Le premier tour de l'élection présidentielle s'est tenu en Egypte les 23 et 24 mai 2012. Mohamed Morsi a remporté 25 % des voix et Ahmed Shafik, le dernier Premier ministre du leader déchu Hosni Moubarak, 24 %. Un deuxième tour a eu lieu les 16 et 17 juin. Le 24 juin 2012, la commission électorale a annoncé que Mohamed Morsi avait remporté les élections, faisant de lui le premier président égyptien démocratiquement élu. Selon les résultats officiels, Morsi a obtenu 51,7% des voix tandis que Shafik a obtenu 48,3%.

Le 8 juillet 2012, le nouveau président égyptien Mohamed Morsi a annoncé qu'il annulait l'édit militaire qui a dissous le parlement élu du pays et a rappelé les législateurs en session. [52]

Le 10 juillet 2012, la Cour constitutionnelle suprême d'Égypte a annulé la décision de Morsi de rappeler le parlement du pays en session. [53] Le 2 août 2012, le Premier ministre égyptien Hisham Qandil a annoncé son cabinet de 35 membres, dont 28 nouveaux venus, dont quatre venaient des Frères musulmans influents tandis que six et l'ancien dirigeant militaire par intérim Mohamed Hussein Tantawi en tant que ministre de la Défense venaient de le gouvernement précédent. [54]

Le 22 novembre 2012, Morsi a publié une déclaration immunisant ses décrets contre toute contestation et cherchant à protéger le travail de l'assemblée constituante rédigeant la nouvelle constitution. [55] La déclaration exige également un nouveau procès des personnes accusées des meurtres de manifestants à l'époque de Moubarak, qui avaient été acquittés, et prolonge le mandat de l'assemblée constituante de deux mois. De plus, la déclaration autorise Morsi à prendre toutes les mesures nécessaires pour protéger la révolution. Des groupes libéraux et laïcs avaient auparavant quitté l'Assemblée constituante constitutionnelle parce qu'ils pensaient que cela imposerait des pratiques islamiques strictes, tandis que les partisans des Frères musulmans ont apporté leur soutien à Morsi. [56]

Cette décision a été critiquée par Mohamed ElBaradei, le chef du Parti de la Constitution égyptienne, qui a déclaré que "Morsi a usurpé aujourd'hui tous les pouvoirs de l'État et s'est nommé nouveau pharaon égyptien" sur son fil Twitter. [57] Le mouvement a mené aux protestations massives et à l'action violente dans toute l'Egypte. [58] Le 5 décembre 2012, des dizaines de milliers de partisans et d'opposants au président égyptien se sont affrontés, lançant des pierres et des cocktails Molotov et se bagarrant dans les rues du Caire, dans ce qui a été décrit comme la plus grande bataille violente entre les islamistes et leurs ennemis depuis la révolution du pays. [59] Six hauts conseillers et trois autres fonctionnaires ont démissionné du gouvernement et la principale institution islamique du pays a demandé à Morsi de mettre fin à ses pouvoirs. Les manifestants ont également crié des villes côtières aux villes du désert. [60]

Morsi a proposé un "dialogue national" avec les dirigeants de l'opposition mais a refusé d'annuler le vote du 15 décembre sur un projet de constitution rédigé par une assemblée dominée par les islamistes qui a déclenché deux semaines de troubles politiques. [60]

Un référendum constitutionnel a été organisé en deux tours les 15 et 22 décembre 2012, avec 64% de soutien et 33% de contre. Elle a été promulguée par un décret présidentiel publié par Morsi le 26 décembre 2012. Le 3 juillet 2013, la constitution a été suspendue par ordre de l'armée égyptienne.

Le 30 juin 2013, jour du premier anniversaire de l'élection de Morsi, des millions de manifestants à travers l'Égypte sont descendus dans la rue et ont exigé la démission immédiate du président. Le 1er juillet, les forces armées égyptiennes ont lancé un ultimatum de 48 heures donnant aux partis politiques du pays jusqu'au 3 juillet pour répondre aux demandes du peuple égyptien. La présidence a rejeté l'ultimatum de 48 heures de l'armée égyptienne, promettant que le président poursuivrait ses propres plans de réconciliation nationale pour résoudre la crise politique. Le 3 juillet, le général Abdel Fattah el-Sisi, chef des forces armées égyptiennes, a annoncé qu'il avait écarté Morsi du pouvoir, suspendu la constitution et convoquerait de nouvelles élections présidentielles et du Conseil de la Choura et nommé le chef de la Cour suprême constitutionnelle, Adly Mansour comme président par intérim. Mansour a prêté serment le 4 juillet 2013.

Après Morsi Modifier

Dans les mois qui ont suivi le coup d'État, une nouvelle constitution a été préparée, qui est entrée en vigueur le 18 janvier 2014. Après cela, des élections présidentielles et législatives doivent avoir lieu en juin 2014. Le 24 mars 2014, 529 partisans de Morsi ont été condamnés à mort, alors que le procès de Morsi lui-même était toujours en cours. [61] Après avoir rendu un jugement définitif, 492 condamnations ont été commuées en réclusion à perpétuité et 37 condamnations à mort ont été confirmées. Le 28 avril, un autre procès de masse a eu lieu avec 683 partisans de Morsi condamnés à mort pour le meurtre d'un policier. [62] En 2015, l'Égypte a participé à l'intervention dirigée par l'Arabie saoudite au Yémen. [63]

Présidence El-Sissi Modifier

Aux élections de juin 2014, El-Sisi l'a emporté avec un pourcentage de 96,1 %. [64] Sous le président el-Sissi, l'Égypte a mis en œuvre une politique rigoureuse de contrôle de la frontière avec la bande de Gaza, y compris le démantèlement des tunnels entre la bande de Gaza et le Sinaï.

Pendant la guerre du Tigré 2020-2021, l'Égypte était également impliquée. Le 19 décembre 2020, un rapport de l'EEPA indiquait, sur la base des témoignages de trois responsables égyptiens et d'un diplomate européen, que les Émirats arabes unis utilisaient leur base à Assab (Érythrée) pour lancer des frappes de drones contre le Tigré. La plateforme d'enquête Bellingcat a confirmé la présence de drones fabriqués en Chine sur la base militaire des Émirats arabes unis à Assab, en Érythrée. Les responsables égyptiens étaient préoccupés par le renforcement des liens entre les Émirats arabes unis et Israël. Ils craignent que les deux pays ne collaborent à la construction d'une alternative au canal de Suez, à partir de Haïfa en Israël. [65] Le 19 décembre 2020, l'Égypte aurait encouragé le Soudan à soutenir le TPLF au Tigré. Elle souhaite renforcer une position commune par rapport aux négociations sur le barrage GERD, qui impacte les deux pays en aval. [65]


Chronologie de Gizeh - Histoire

PYRAMIDOLOGIE

La pyramidologie est une étude très intéressante qui a commencé au 19ème siècle. Robert Menzies, en 1865 pensait que les différents passages étaient construits selon une échelle chronologique du pouce géométrique à l'année. Par exemple, si vous commencez à un certain point dans le passage descendant et que cela est représenté par une certaine année, alors chaque centimètre que vous déplacez représente un an en avant. Les principaux points de repère de la pyramide semblaient être en corrélation avec les principales dates historiques. Par exemple, commençons par le passage descendant à l'emplacement de quelques lignes tracées. Nous attribuerons à cet endroit une date de 2141 avant JC (nous expliquerons plus tard pourquoi cette date a été choisie arbitrairement) et descendrons le passage. Pour chaque pouce que nous avançons, nous avançons dans le temps d'un an (un pouce équivaut à un an de théorie). Lorsque nous arrivons à l'intersection du passage ascendant avec nous, nous sommes à l'année 1453 avant JC qui est considérée comme la date de l'exode. Si nous remontons le passage ascendant, nous arrivons enfin à un endroit où il s'ouvre sur la grande galerie. À ce stade, la date est 33AD, la date présumée de la crucifixion de Jésus. Ainsi, les pyromiologues ont corrélé les emplacements principaux dans les passages des pyramides avec des dates bibliques et séculaires importantes.

Pour avoir une chronologie, vous devez avoir un point de départ. Voyons comment cela a été déterminé dans la grande pyramide. Si nous partons de l'extérieur de l'entrée nord et descendons le passage descendant d'environ 40 pieds, nous arrivons à une série de soi-disant "lignes marquées". Ce sont des lignes droites à lame de couteau coupées dans les blocs du toit au sol. Ils sont de chaque côté du passage et directement en face l'un de l'autre. De plus, le passage descendant est dans l'alignement exact du nord géographique. On peut montrer qu'au cours des 5 000 dernières années, l'étoile du nord s'est alignée exactement à un moment donné avec le passage descendant et a brillé directement vers le bas. Cela s'est produit en 2141 avant JC et l'étoile du nord à cette époque était Draconis aussi appelée l'étoile du dragon. L'étoile boréale change progressivement sur de longues périodes de temps en raison de la précession de la terre sur son axe (comme une toupie). À cette époque seulement, l'amas d'étoiles connu sous le nom de Pléiades dans la constellation du Taureau était aligné avec les lignes tracées. Thus this is the date that pyramidologists accept as the starting date at the scored lines. Measurements in inches from the scored lines represent chronology in years. Thus we count one year for every inch we move from the scored lines, starting at 2141 BC.

Now, if we move down the descending passage to the beginning of the ascending passage, we have moved a distance of 688 inches. If each inch represents one year we are at (2141 BC 688 = 1453 BC). This year 1453 BC is accepted as the date of the exodus of the Israelites from Egypt. It symbolizes now the ascent of man towards god. If we move up the descending passage to a distance of 1485 inches, we come to the opening of the grand gallery. This year, 33 AD (1453 BC 1485 = 33 AD) is considered to be the date of the crucifixion of Jesus Christ. If we move up the grand gallery to its end, we move 1881 inches. This year 1914 ad (33 AD 1881 = 1914 AD), was the date of the beginning of the first world war. We can continue moving in the different passages and come up with different dates. Please refer to pyramid diagram above. Some of the pyramidologists attempted to predict future events, like the second coming of Jesus, the millennium, etc. But these events did not come to pass. It is possibly there is a chronology but the relationship is more complicated than the inch year theory.

Why did the pyramidoloigst chose the inch as the standard unit of measurement? The pyramidologists believe the linear unit used in the design of the great pyramid is the sacred cubic of 25.0265 British inches. The sacred cubit divided into 25 equal parts results in the sacred inch (also called pyramid inch) which equals 1.00106 British inches. Thus the pyramid inch is very close to our standard geometric inch. The derivation of this unit comes from measurements in the high central section of the King s chamber passage, called the "antechamber". It has been found that the length of the antechamber is equal to the diameter of a circle having a circumference which measures as many pyramid inches as there are days in the solar year,365.242. Pyramidologists also point out that there are scientific values incorporated in the great pyramid, many not calculated or known since modern times.

For example, we mentioned that the unit of measurement in the pyramid is the pyramid inch. It turns out this is the basic unit of the measurement of the earth's polar radius. Remember there are 25 pyramid inches in a sacred cubit and there are exactly 10,000,000 sacred cubits from the center of the earth to its pole. Thus the earth's polar radius is 10,000,000 sacred cubits or 250,000,000 pyramid inches exactly.

Pyramidologists also have discovered many other scientific values in the pyramid. They include the mean density of the earth, the weight of the earth, mean temperature of the earth, the values of the solar, sidereal, and anomalistic years, and many others.

One of the most famous pyramidologists was Adam Rutherford who published a monumental 4 volume set on the subject. In our archives, we have a signed presentation copy from Dr. Rutherford to Dr. Louis Alvarez. Dr. Alvarez was awarded a Nobel Prize in physics, and developed the use of cosmic ray probes to find hidden chambers in the pyramids.


1969: Project Management Institute (PMI) Launched to Promote the Project Management Profession

Five volunteers founded PMI as a non-profit professional organisation dedicated to advance the practice, science and profession of project management. The Commonwealth of Pennsylvania issued Articles of Incorporation for PMI in 1969, which signified its official start. During that same year, PMI held its first symposium in Atlanta, Georgia and had an attendance of 83 people. Since then, the PMI has become best known as the publisher of, 'A Guide to the Project Management Body of Knowledge (PMBOK)' considered one of the essential tools in the project management profession today. The PMI offers two levels of project management certification, Certified Associate in Project Management (CAPM) and Project Management Professional (PMP).


The Arab-Israeli War grants Egypt control of Gaza.

Before Israel became a nation, the majority of people dwelling in the region were Arabs who lived in what was then known as Palestine.

On May 14, 1948, Israel was officially declared a state, marking the first Jewish state in over 2,000 years. Just one day later, war broke out between Israel and five Arab countries—Jordan, Iraq, Syria, Egypt and Lebanon. At the end of this conflict, known as the 1948 Arab-Israeli War, Egypt was given control of the Gaza Strip.


Pyramids, Building of the Great

The actual date of the Pyramid’s construction is still widely under speculation. This event, however, is listed on the Bible Timeline around 1904 BC. Ziggurats in Mesopotamia preceded Egypt’s pyramids by several hundred years. So it is hypothesized that the pyramids’ design was based on these ancient high-rise buildings. The earliest pyramids were step pyramids that resembled their Mesopotamian counterparts. Receding tiers or mastabas were built on top of the other to form a proto-pyramid structure. The perfect example of this was the pyramid of the 3 rd Dynasty pharaoh Djoser in Saqqara. It was built around 2630 BC and rose to a height of 204 feet.

These Articles are Written by the Publishers of The Amazing Bible Timeline
Quickly See 6000 Years of Bible and World History Together

Unique Circular Format – see more in less space.
Learn facts que vous ne pouvez pas apprendre simplement en lisant la Bible
Attractive design ideal for your home, office, church …

Egyptians were in a transition during this period. They were on their way of perfecting the design of the pyramids as shown in the Bent Pyramid of Sneferu. And later the predecessor of ‘true’ pyramids, the Red or North Pyramid built by the same pharaoh. By circa 2500 BC, Egyptians have perfected the art and engineering of the now smooth-sided pyramids of Giza, also known as the Great Pyramids.

True Pyramids of the Old Kingdom’s 4 th Dynasty

Khufu, Sneferu’s son, built Egypt’s largest and first true pyramid at Giza, which is located south of Cairo. The chosen site was the high end of a natural plateau to ensure the visibility of the pyramid. It once had an original height of 481 feet but was reduced to 455.2 feet when the pyramidion was stolen. Khafre’s pyramid sits right beside his father Khufu’s and is the second largest at 448 feet while Menkaure’s pyramid is the smallest at 215 feet.

Khufu’s Great Pyramid

The pyramid had a perfect orientation to the points of the compass and was designed with precise dimensions. The south shaft of the King’s chamber of the Great Pyramid was aligned to face Orion and the other shaft in the Queen’s chamber was aligned to Sirius. There are still debates whether these are for astrological purposes as Orion was associated with Osiris, god of the underworld or for a practical reason such as an air shaft.

Thousands of tons of granite, limestone, as well as mortar were quarried from Aswan, Tura, and surrounding areas and transported to Giza. The Great Pyramid weighs 6.5 million tons with each block of stone averaging about 2.5 tons and covers an area of 756 feet (13 acres). Each side measures 5.5 acres, and it has 203 level of steps toward the summit. The interior chamber blocks and casing stones (Tura limestones) were cut with high precision, but many of these casing stones were loosened after a massive earthquake in early 1300 AD. So what remains today is the original interior blocks. The loosened casing stones were later on carted off mid-1300 AD as materials to build a mosque in Cairo.

Khufu’s pyramid was built by thousands of men. The Greeks hypothesized that it took 20 years to finish the Great Pyramid, and approximately 100,000 slaves were employed seasonally to build it. But there is evidence that up to 20,000 skilled craftsmen were employed and worked in the area on a permanent basis.

Pyramids were built throughout the 6 th Dynasty, but these generally fell out of fashion later on. The high cost of building these royal tombs contributed to their halt and succeeding dynasties switched from pyramids to carved cliff-side tombs to reduce looting by grave robbers.


Centaurian Wars

During this process of clearing up the Giza areas, it surfaced the timelines and histories involving the Centaurian Wars. Centaurians are Annunaki hybrids from Alpha Centauri and Omega Centauri that are under the enslavement of Draconian and Necromiton armies of the NAA. They are used to infiltrate the Astral Plane reporting back to their supervisors, and to battle for control over the Planetary Gates in the Middle East, such as the location of the Giza Pyramids and Sphinx in Egypt. The Necromiton are the entities that project themselves as Men in Black, to clean up and sanitize UFO or related extraterrestrial evidence that reveals their agenda on planet. They cannot exist on surface for long periods of time, so they have built bases underground with the cooperation of human military. Evictions of these armies in areas accessing Giza have taken place and it was an ugly battle. It is these particular alien groups that work with the covert black military to strategize the war and killing programs in the Middle East. This is visibly apparent through that which is reported in the media as the terrorism perpetrated by the Islamic State.

However, as a result of new access and hope for reclaiming Giza, Starseed gridworkers have been receiving new plasma generated code that is now accessible from the earth plane. This intergalactic channel opening allows for the running of the Krystal coded algorithms into the earth core which supports new resonating tone frequencies to broadcast out of the earth and into the crust. Specifically, these frequencies are called interdimensional frequency resonators and are able to interconnect links with cosmic level ray transmissions. Γ]


Ancient Egyptian Art

Much of the art of Ancient Egypt which has come down to us is funerary art – art designed for the tomb. The Ancient Egyptians believed that life could continue into the afterlife, and so the dead were accompanied in their graves by everyday and luxury goods – including art objects – to help them enjoy their new life.

Ancient Egyptian art emphasized a rigid style which changed remarkably little over the millennia. This did not mean that Egyptian art was unchanging – but change took place within fairly narrow bounds. Ironically, in the declining centuries of Ancient Egyptian civilization, its art became more conservative and rigid, harking back to the glorious days of old.

The iconic Egyptian two-dimensional style is found in tombs, temples and statues. Egyptian statues were carved from stone and rock, or wood as a cheap alternative, with paint obtained from mineral ores quarried from surrounding areas.

The wall paintings in tombs often depict lively scenes of everyday life, bringing this ancient civilization vividly to life. The houses of the wealthy also had richly painted walls with scenes of people, birds, water pools, deities and geometric designs.


Timeline of Ancient Egypt

Assyrians attack and take control of the empire. Control won't return to Egyptian kings until 653 BC.

The largest of the Giza Pyramids is 455 feet tall!

The Old Kingdom begins due to advances in agriculture, art, and technology. The Giza Pyramids and the Sphinx were built during this time.

Timeline of Ancient Egypt

Unification of Upper and Lower Egypt by Menes, the first official ruler of the empire.

The beginning of the Middle Kingdom is here.

The Hyskos take control of Egypt, forcing themselves onto the throne as Pharoah.

The Egyptian government finally takes control back from the Hyskos, prompting the beginning of the New Kingdom era.

The Egyptians are known for using horse-drawn chariots in battle a technology used by the Hyskos.

Greek ruler Alexander the Great conquers Egypt, making it part of the Greek empire.

Observe the differences in art style between the Middle Kingdom and Ptolemaic (Greek) era.


Giza Timeline - History

Egyptian Astronomy: (A Record of Achievement)

'Egyptian astronomy has been termed "primitive" or "non-existent" far too many times: It is therefore appropriate to assemble the actual achievements of Egyptian astronomy and let the facts speak for themselves. The ancients unencumbered by racism, could take a more honest view of the matter: for example, Aristotle wrote: ". the Egyptians and Babylonians have studied these matters thoroughly since time immemorial, and through whom we have many reliable reports about each of the stars."

Extract from (1) - (By John Pappademos):

  • Orientation of Egyptian temples.

  • The Nabta-Playa stone circle.

  • Astronomy of the Giza complex.

  • The Sothic Cycle.

  • The 'Khufu Calendar': Andr s G czey.

The design on the ceiling of Senenmut's tomb (Chamber A, Tomb TT353), who was the chief architect and astronomer during the reign of Queen Hatchepsut. (c. 1473-1458 B.C.) , is the oldest astronomical presentation known in Egypt (with the possible exception of the Giza pyramids).

The Orientation of Egyptian Temples:

The precise alignment of temples and pyramids was undoubtedly a result of astronomical observation. (A feature noticeably absent from Djoser's pyramid at Saqqara ). Sir Norman Lockyer suggested that several of the great Egyptian temple complexes were orientated towards astronomically significant points on the horizon. His theories are disputed to this day even though there is now a substantial amount of supporting research in favour of his original suppositions.

The astronomical division between 'Upper' and 'Lower' Egypt:

A clear division can be identified between the orientation of ancient Egyptian temples of upper Egypt when compared with those of Lower Egypt. Lockyer (2) , made note of the fact that whereas the early dynastic northern 'Memphite' pyramids, Giza pyramids, and Sphinx were orientated cardinally to face equinoxial phases of the solar cycle, the great temples in the south of Egypt, such as Karnack, the Colossi of Memnon and Abydoss, were all orientated to capture the suns rays on Solstice days of the year.

It is interesting to note that both the Valley temple (North) and the Osireion (south) appear to conform to this theory.

The Valley temple, Giza was associated with Isis (As evidenced by the inscriptions on the 'Sphinx' stella). The Osireion, which shows remarkable similarities in construction, as seen below:

The location of certain prominent Egyptian temples and complexes reinforces the idea that a knowledge of longitude and latitude existed from at least the time of Karnack, if not from the time of construction of Giza itself.

The Egyptians divided the stars into 36 "decans" (each of which spanned 10 of a 360 circle). Chaque decan had its group of associated stars (constellations). These stars are represented in tombs and elsewhere.

The applications of early Egyptian astronomy are visible in: (a) the orientation of temples and pyramids: (b) the reorientation of temples (c) The heliacal rising of Sirius, which was used by ancient priests-astronomers in order to fix the New Year's Day and determine the seasons of the civil year .

Astronomical Firsts: (A Chronology of Discovery).

The elements of the following compendium have all been separately discussed in journals and literature, but rarely are they placed together in the sense of a mutual context. They are listed in chronological order where possible.

The invention of the 365-day calendar, based on astronomical observation - Mankind's first 'official' measurement of time. The development probably took place at least as far back as 3,000 B.C. (1)

The development of instruments of quantitative astronomical measurement - These included the sundial, water clocks, and the merkhet (which used a straight-edge and a plumb line, which enabled measurements of stellar azimuths). (1)

It is clear that the Egyptians were using their knowledge of the stars to assist them in their architectural projects from the beginning of the pharaonic period (c.3100-332 BC), since the ceremony of pedj-shes ('stretching the cord'), reliant on astronomical knowledge, is first attested on a granite block of the reign of the Second-Dynasty king Khasekhemwy (c.2650 BC).

Charles Piazzi Smyth in his 1878 book "The Great Pyramid" recorded several relics found in the north shaft of the Queens chamber by Dixon and Grant. These items were found in the hermetically sealed north shaft broken into by a Bill Grundy under the direction of W. Dixon. The relics were sent to Piazzi Smyth in a cigar box where they were recorded in his diary with accompanying drawings and sketches. Unfortunately, these relics are now lost to us, but it has been suggested on several occasions that the brass hook, was probably a form of Pesh-en-Khaf, a sighting device for stellar alignment.

Discovery of the precession of the equinoxes - The " precession of the equinoxes " refers to the very slow, cyclic changes in the coordinates of the fixed stars that takes place with a period of some 26,000 years (25,920). The discovery of this phenomena can be seen through three different mediums:

The first is through the successive re-alignment of the axis of symmetry of various temples as first noted by Sir N. Lockyer, which showed that the Egyptians were aware of the change in positions of the stars over the course of centuries. (The orientations of Egyptian temples were set with extreme precision by astronomical observations in accordance with their worship of the stars or the sun).

The second is in the suggestion that a knowledge of Precession is suggested in the dimensions of the great pyramid, which through accident or design, are a particularly accurate scale model of the Earth's dimensions: (1: 43,200 ).

Which brings us to the third form in which evidence of precession is displayed in the form of sacred figures stored in myths, texts and the dimensions of sacred buildings. While this theory is not accepted by everyone, there has been some serious research in this subject (i.e. Hamlets Mill: Santillano), and it should not be dismissed out of hand.

(A new constellation appears on the horizon each 2,160 years. )

Knowledge of stellar constellations - At least 43 constellations were familiar to the Egyptians in the 13th century B.C. (1).

The oldest known copies of an almanac date from 1220 BC at the time of Ramses the Great. In 1100 BC Amenhope wrote "Catalog of the Universe" in which he identified the major known constellations.

The writing of astronomical texts - Clement of Alexandria gives the titles of four Egyptian astronomy books (which have not survived): a) On the Disposition of Fixed Stars and Stellar Phenomena, b) On the Disposition of the Sun, Moon and Five Planets, c) On the Syzergies and Phases of the Sun and Moon, d) On Risings. These texts may not have been intended for publication, but were available only to the priesthood, which forbade the general exposure of their philosophy. This may help to explain why so little of Egyptian science has come down to us directly from the Egyptians, rather than indirectly from the Greeks such as Pythagoras, who was initiated into the Egyptian mysteries. (1)

Tables of star culminations and risings. (1)

Knowledge of planetary astronomy - Five planets were known to the Egyptians the retrograde motion of Mars was known the revolution of Mercury and Venus around the Sun was known. (1)

Prediction of eclipses.

Discovery of the occulations of the stars and planets by the dark side of the half-moon. (1)

Discovery that the Earth is spherical - La première (officiel) measurement of the radius of the earth was made by Erasthenes (b. 275 B.C.), who was the head of the great library of Alexandria. He was born in Cyrene, now Libya. It seems likely that the ancient Egyptians, much before Egypt's conquest by Alexander the great, had already grasped the idea of a spherical Earth, and it was from them that this doctrine was adopted by Pythagoras, who, as we know, spent many years of study in Egypt. (1)

Discovery of the obliquity of the ecliptic - Diodorus Siculus (70 B.C.) reports that Egyptian priests claimed it was from Oenopides of Chios that we learned the sun moved in an inclined orbit and oppositely to the motion of the other stars. In this connection, it should be noted that the priority of Oenopides claim to this discovery is disputed by Pythagoras. In view of the fact that both Pythagoras and Oenopides went to Egypt to study astronomy, it would seem only fair to give their Egyptian teachers at least some of the credit. (1)

First proof that the angular diameters of the sun and moon re unequal - Sosigenes (2nd Cent. A.D), the Egyptian astronomer who gave Europe the Julian calendar, showed that the angular diameters are unequal by advertising to the phenomena of annular eclipses of the sun. (1)

First use of the Clepsydra (water clock), to measure the angular diameter of the sun. (1)

Discovery of the conjunction of the planets with each other as well as the fixed stars - This is on the testimony of Aristotle in his Meterology. (1)

The Heliocentric theory of the rotation of the earth and other planets about the sun. (1)

The Nabta-Playa Stone-circle.

'The discovery of megalithic alignments and stone circles next to locations of Middle and Late Neolithic communities at Nabta, suggest the early development of a complex society. The ceremonial complex of Nabta, dating to the Fifth millenium BC, has alignments to cardinal and solstice directions, was a very early megalithic expression of ideology and astronomy. Five megalithic alignments within the playa deposits radiate outwards from megalithic structures. The organization of the megaliths suggests a symbolic geometry that integrated death, water, and the Sun'.

The Nabta Stone-circle is located one degree of latitude from the Tropic of Cancer (22 32' 00"). This means that for several days each side of the solstice, the megaliths cast no shadows.

Astronomy at the Giza Plateau

Apart from the obvious evidences of astronomy in the 'Polar' passages of the pyramids and the orientation of the Sphinx, Giza demonstrates several other instances of astronomical influences at the time of construction.

It is a well known fact that the N/S axis of the Khufu (Cheops) is only 03' 06" to the west of true north, a fact which confirms the levels of skill/accuracy attained by the ancient Egyptian astronomers (and builders).

It has been noted that (Through accident or design), les Super pyramid of Giza is a particularly accurate scale model (1: 43,200 ), of the Earth's dimensions.

The number 43,200 is a specific 'precessionary' number, one of several that are repeated in Egyptian myth, text and construction.

The Precession ary cycle lasts approximately 25,920 years, which results in a new constellation appearing on the horizon each 2,160 years. . and 2,160 x 2 = 4,320 années.

The Giza plateau was built on the 30th latitude.

It seems unlikely that when combined with the other specific geometric and astronomic figures in the dimensions at Giza, that the site was chosen for its latitude accidentally. The same latitude was chosen by the Persians (Persopolis), The Sumerians, (Larsa), and the Tibetans (Lhasa) for their sacred centres.

The original Egyptian zodiac.

The Astronomical significance of the three small pyramids next to Khufu's pyramid.

In the common opinion of Egyptologists, the small pyramids next to the great pyramid of Khufu served as burial places for the relatives of the Pharaoh. Certain facts, which have not been previously considered, indicate that there is a chance that the pyramids due to their ground plan arrangement are not only burial places but also the components of a yearly calendar. Research by the Hungarian architect Andr s G czey has demonstrated that there are clear alignments between Khufu's pyramid and the three smaller burial pyramids of his relatives. The Basic Principles of the 'Khufu Calendar' are as follows:

G czey has demonstrated that when the three smaller pyramids were complete, the apex's of their shadows would have cast a 'shadow point' on the Great pyramid at significant times of the year (The solstices and Equinoxes). The YouTube video above demonstrates the procedure in its basic form.

(All credits and copyright to Andr s G czey )

According to ancient Egyptian mythology, after his death Osiris became the constellation Orion.

Astronomers later found many connections between the Orion constellation and the way ancient Egyptians built the Pyramids. For example, Orion's "belt" of three stars in the middle matches the arrangement of the three Pyramids on the Giza Strip (including the Great Pyramid), a feature also seen in both Chinese and South American pyramids. This idea first entered the public imagination in the 1970's by J.J Hurtak. (3) , and was later revived by Graham Hancock.

In ancient Egypt, the rising of the star Sothis (Sirius, the "Dog Star") with the Sun in the summer foretold the annual flooding of the Nile River at the capital, Memphis. Egyptians found that the stars were more accurate over thousands of years than their solar calendar of 365 days. Because the Egyptian calendar did not have leap years, their year cycled through the seasons completely every 365 times 4, or 1460 years. This was known as a "Cycle of Sothis" because Sothis (Sirius) would rise with the Sun on the same day every 1460 years. Actually because of precession of the equinoxes and proper motion of Sirius the period was slightly less, but Egyptians found this cycle of 1460 years.

Although the Egyptians knew of this quarter-day error, they maintained their 365-day calendar for ceremonial reasons. Their year was divided into twelve 30-day months, followed by a five day feast period that was not considered lucky for any work. Over ancient Egypt's history of at least three thousand years, the months completely rotated through the seasons at least twice.


Voir la vidéo: Gizan dan PepPey Toxic


Commentaires:

  1. Zimra

    Je partage complètement votre opinion. Cela me semble être une excellente idée. Complètement avec vous, je serai d'accord.

  2. Bobo

    Cela ne vous concerne pas!

  3. Cian

    Merci, le message est vraiment judicieusement écrit et au point, il y a quelque chose à apprendre.

  4. Ala'

    La même chose, sans fin

  5. Rush

    Quelqu'un mange maintenant des homards dans les bains publics, mais les gens ordinaires sont assis à ne rien faire ...



Écrire un message