Farragut III DD-348 - Histoire

Farragut III DD-348 - Histoire


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Farragut III

(DD-348 : dp. 1365, 1. 341'3" b. 34'3", dr. 16'2" -
9. 37 kilos ; cpl. 160, a. 6 6", 8 2 ;" tt.; cl. Farragut)

Le troisième Farragut (DD-348) a été lancé le 16 mars 1934 par Bethlehem Shipbuilding Corp., Quincy, Mass. sponsorisé par Mme James Roosevelt, belle-fille du président ; et commandé le 18 juin 1934, commandant E. Buckmaster dans la commande.

Comme cela faisait presque quatorze ans qu'un nouveau destroyer avait été mis en service dans la marine des États-Unis, en raison des divers traités internationaux limitant l'armement naval, Farragut a consacré une grande partie de ses premiers services à des opérations de développement, naviguant depuis son port d'attache Norfolk vers les Caraïbes. et le long de la côte est. Le 26 mars 1935, il embarque

Le président F. D. Roosevelt à Jacksonville, en Floride, et l'a porté le lendemain à un rendez-vous avec un yacht privé. Elle a escorté le yacht du président lors d'une croisière aux Bahamas; le 7 avril, il s'est embarqué sur elle pour le passage à Jacksonville, où il a quitté le navire le 8 avril.

Le Farragut s'embarqua immédiatement pour San Diego et arriva le 19 avril 1935 pour rejoindre le Destroyer Squadron 2d en tant que navire amiral. Les manœuvres de la flotte sur la côte ouest, les opérations d'entraînement dans les Hawaïens et les croisières pendant les mois d'été pour former les hommes de la Réserve navale dans les eaux de l'Alaska se sont poursuivies jusqu'au 3 janvier 1939, lorsque Farragut a navigué pour des manœuvres de la flotte dans les Caraïbes, retournant à San Diego 12 Avril. À partir du 2 octobre, il était basé à Pearl Harbor, intensifiant ses opérations d'entraînement alors que la guerre engloutissait la majeure partie du monde. Elle a fait deux voyages vers la côte ouest pour contrôler les porte-avions jusqu'à Pearl Harbor, et à partir du 1er août 1941, elle était presque constamment en mer pour des exercices avec les forces opérationnelles des porte-avions.

Farragut était amarré dans un nid de destroyers à East Loch, Pearl Harbor, au moment de l'attaque japonaise du 7 décembre 1941. Son officier mécanicien, supérieur à bord à l'époque, l'a mis en route, et alors qu'il naviguait sur le canal, il a maintenu un feu constant, chassant tous les attaquants, à l'exception d'un avion qui l'occupait à la surface, ne causant que de légers dommages et ne blessant aucun membre de l'équipage. Jusqu'en mars 1942, le Farragut opéra dans les eaux hawaïennes et d'Oahu à San Francisco, en patrouille anti-sous-marine et en service d'escorte.

Le 16 avril 1942, Farragut sortit de Pearl Harbor avec le groupe de travail Lexington (CV 2), à destination de la mer de Corail et un rendez-vous avec le groupe de travail Yorktown (CV-5). Ensemble, ces forces ont contesté les tentatives japonaises de prendre Port Moresby, en Nouvelle-Guinée, lors de la bataille de la mer de Corail du 4 au 8 mai 1942, arrêtant la poussée japonaise ininterrompue vers le sud-est et sauvant l'Australie et la Nouvelle-Zélande d'une menace d'invasion. Pendant les 2 premiers jours de la bataille, Farragut a navigué avec la Force d'attaque, tandis que les porte-avions d'un autre groupe ont lancé des frappes aériennes sur Tulagi. Le 6 juin, tous les navires ont été regroupés en tant que TF 17 et ont navigué vers le nord-ouest pour prendre contact avec le groupe d'invasion japonais de Port Moresby. Le lendemain, alors qu'il devenait évident qu'une bataille de porte-avions était sur le point de se développer, Farragut a été détaché dans le groupe de soutien chargé de poursuivre la recherche des forces d'invasion japonaises alors que le corps principal de la flotte se préparait à une victoire stratégique clé dans l'action aérienne. . Le groupe de Farragut subit une lourde attaque aérienne cet après-midi-là, mais repousse les Japonais, éclaboussant au moins cinq ennemis et ne subissant aucun dommage à aucun navire.

Farragut est arrivé à Cid Harbour, en Australie, le 11 mai 1942, et jusqu'à son retour à Pearl Harbor le 29 juin, il a fait escale à Brisbane, Nouméa Suva, 'Tongatabu et Auckland pendant qu'il était en service d'escorte. Elle est sortie ensuite de Pearl Harbor le 7 juillet 1942, dans le groupe de travail Saratoga (CV-3), destiné à l'action dans les Salomon. Elle a servi de garde de navire de filtrage et d'avion pendant les opérations aériennes couvrant l'assaut sur Guadalcanal le 7 août, a patrouillé ensuite les Salomons orientales pour protéger des voies maritimes à Guadalcanal. Les 24 et 25 août, le porte-avions qu'elle gardait engagea les forces japonaises dans la bataille aérienne des Salomons orientales, repoussant un effort majeur des Japonais pour renforcer Guadalcanal et Tulagi, et attaquer les forces maritimes et terrestres américaines afin de reprendre les îles.

Le destroyer est resté dans le sud-ouest du Pacifique, patrouillant au large de Guadalcanal pour garder les transports de déchargement et escortant des convois d'Australie vers Espiritu Santo, Nouméa et les îles Fidji. Elle est revenue à Pearl Harbor le 27 janvier 1943 et après une révision et une formation de côte ouest, est arrivée à Adak le 16 avril. Elle a patrouillé les eaux d'Alaska jusqu'au 11 mai quand elle a masqué des troupes d'atterrissage de transports sur Adak d'une attaque sous-marine. Le jour suivant elle a fait plusieurs attaques de grenade sous-marine sur un sous-marin ennemi et elle a continué la patrouille anti-sous-marine au large des Aléoutiennes jusqu'en juin. Farragut patrouillait et bloquait Kiska à partir du 5 juillet, se joignant au bombardement de l'île à plusieurs reprises dans les jours précédant le débarquement du 15 août. Elle a continué à protéger les troupes à terre à Kiska jusqu'au 4 septembre, quand elle a quitté Adak en convoi pour San Francisco et une brève révision.

Farragut a pris la mer de San Diego le 19 octobre 1943, à destination de l'entraînement dans les îles Hawaï et à Espiritu Santo. En gardant de nouveau des transporteurs, elle a pris part aux opérations aériennes couvrant les atterrissages sur Tarawa le 20 novembre et a filtré les transporteurs jusqu'à ce que le groupe de travail ait formé le cours pour Pearl Harbor le 8 décembre. Le destroyer a continué vers la côte ouest pour une brève période de réparation et d'entraînement, naviguant de San Diego le 13 janvier 1944 pour une action dans les Marshalls. Au cours des assauts sur Kwajalein et Eniwetok, elle a passé au crible des porte-avions, patrouillé et mené des recherches anti-sous-marines, puis a navigué pour des frappes aériennes sur Woleai et Wakde. À la fin d'avril, il était au large de la Nouvelle-Guinée alors que les porte-avions soutenaient les débarquements dans la région de Hollandia, et jusqu'en mai, il participa aux opérations d'entraînement à partir de Majuro.

Depuis son arrivée au large de Saipan le 11 juin 1944, le Farragut a gardé les porte-avions couvrant les débarquements du 15 juin, a bombardé les côtes de Saipan et Guam et a servi de piquet radar pendant la bataille de la mer des Philippines les 19 et 20 juin. Avec cette menace contre l'opération des Mariannes repoussée et la marine japonaise définitivement vaincue, le Farragut a navigué pour se reconstituer à Eniwetok du 28 juin au 14 juillet. Les 17 et 18 juillet, elle a fermé la plage à Agat, Guam, pour fournir le feu de couverture pour les équipes de démolition sous-marines se préparant à l'assaut sur l'île. Après avoir filtré un croiseur à Saipan elle est revenue à Guam le 21 juillet pour patrouiller au large du Groupe d'Appui Feu couvrant les débarquements d'assaut. Le 25 juillet, il a participé au bombardement de Rota et 5 jours plus tard, il a été autorisé à être révisé au chantier naval de Puget Sound.

Le Farragut est arrivé à Ulithi le 21 novembre 1944 et a navigué 4 jours plus tard pour filtrer un groupe de pétroliers servant la force opérationnelle des porte-avions rapides alors qu'elle envoyait des frappes contre Taïwan et Luzon en préparation de l'assaut sur Lingayen. Basé sur Ulithi, il a servi avec ce groupe car il soutenait les porte-avions dans leurs opérations des invasions d'Iwo Jima et d'Okinawa, puis du 25 au 28 avril 1945 a servi au contrôle des porte-avions pour les opérations aériennes sur les îles des Ryukyus pas encore envahies. Du 11 mai au 6 août, elle a escorté des convois entre Ulithi et Okinawa et pendant les 2 dernières semaines de mai, a servi sur le devoir de piquetage de radar à Okinawa.

Le destroyer rentrait chez lui depuis Saipan le 21 août 1945 et arriva au Brooklyn Navy Yard le 25 septembre. Là, il est désarmé le 23 octobre 1945 et vendu le 14 août 1947.

Farragut a reçu 14 étoiles de bataille pour son service pendant la Seconde Guerre mondiale.


Farragut III DD-348 - Histoire

Histoire de conception
La classe de destroyers Farragut était la première classe de destroyers modernes commandés dans la marine américaine, avec des canons de ligne centrale, une artillerie de cinq pouces et un grand déplacement. La nécessité de tels navires est devenue de plus en plus évidente au cours des années 1920.

Le programme américain de construction de navires à plate-forme avait produit les derniers navires en 1920, deux ans après la fin de la Première Guerre mondiale. À ce moment-là, d'autres nations avaient soit dépassé les États-Unis dans la capacité de leurs navires, soit commencé la construction de navires qui bientôt plus capables que les navires américains. La classe V&W de 1918 de la marine britannique avait sans aucun doute et directement surclassé les flushdeckers en termes de navigabilité, d'armement (portant quatre canons de 4" dans des montures médianes), de vitesse et de maniabilité. Malgré la connaissance de ces faits, il restait impossible de changer la situation en faveur de l'Amérique. : avec quelque 200 flushdeckers disponibles, la volonté du Congrès de financer des destroyers supplémentaires était faible.

Néanmoins, le Bureau of Construction and Repair, à partir de 1917, a commencé à élaborer des plans pour les grands "leaders", des navires beaucoup plus puissants que les flushdeckers. Pour l'année fiscale 1919, cinq grands destroyers, appelés chefs de flottille, bien qu'aucun plan précis n'ait été préparé. L'idée a été rejetée par le Congrès, estimant que la Marine était déjà bien dotée en navires de guerre. Peu de temps après, l'intérêt pour la construction de nouveaux destroyers a complètement disparu alors que le traité de Washington semblait inaugurer une ère de non-construction de navires de guerre.

L'intérêt a repris en 1927, lorsque les données tactiques, les avancées technologiques et un sentiment d'espoir pour le financement du Congrès se sont combinés pour conduire à un premier projet pour les nouveaux destroyers. Après un long débat initial, au début de 1928, les premières caractéristiques ont été définies. A 1600 tonnes, le nouveau navire serait considérablement plus grand que les flushdeckers avec quatre canons 5" L/51, un canon anti-aérien 3"/50 et douze tubes lance-torpilles, il serait considérablement plus solide et, on l'espérait, en adoptant différentes conceptions de coque, les principaux défauts du flushdecker, son immense rayon à grande vitesse et sa mauvaise tenue à la mer, pourraient être évités. L'adoption d'usines à haute pression, promettant une longue portée avec peu de carburant, était d'une importance vitale pour la nouvelle conception.

Des avis ont ensuite été sollicités auprès des clients potentiels de la flotte, dont les réponses étaient généralement favorables au changement des canons de 5" de L/51 à L/25, offrant un double rôle pour l'armement principal à la fois dans le travail anti-surface ( pour lesquels, bien sûr, le L/25 n'était pas optimal) et le travail anti-aérien, tout en abordant les problèmes de conduite de tir et d'espacement de l'axe. leur remplacement par le canon L/25 était tout à fait naturel.

D'autres problèmes ont ensuite été adressés à C&R. Leur préférence pour un montage de torpilles à six tubes, avec des triplets superposés, semblait impossible à gérer sur un destroyer roulant et haletant. Les montures triples simples, ou les nouvelles montures quadruples, étaient considérées comme de loin préférables.

L'affaire ne s'est pas réglée sur quoi que ce soit ressemblant à une décision, mais la question s'est avérée ne pas en nécessiter une - le Congrès ne financerait pas de nouveaux navires en 1928, ou en 1929 d'ailleurs. Au début des années 1930, le Conseil général a recommencé à rédiger des exigences, cette fois rapidement limitées par les dispositions du traité de Londres de 1930. En novembre, C&R a annoncé ses conceptions pour trois types de destroyers, de 1375 à 1850 tonnes, emportant les canons de 5" L/25 pour les raisons mentionnées ci-dessus (et parce que ses munitions étaient plus facilement manipulables), chacun ayant un gaillard assez haut et donc, une plus grande sécheresse vers l'avant. De plus, le Bureau of Ordnance avait développé un canon intermédiaire - 5" L/38 - que la construction et la réparation favorisaient désormais définitivement par rapport aux canons plus anciens. En janvier 1931, une conception de production initiale, qui à 1750 tonnes devait avoir six gus de 5 ", neuf tubes lance-torpilles et une vitesse de 35 nœuds à l'état de navire léger. Ce n'était pas très faisable, et en mars, des batteries alternatives ont été présentées. Parmi les alternatives, l'une prévoyait cinq canons L/38 de 5" (les deux avant protégés contre les intempéries, les autres ouverts), deux supports de torpilles quadruples et quatre mitrailleuses de calibre .50, avec une large poupe comme disposition. pour les racks et les rails de grenades sous-marines. Un directeur Mk33 au sommet du pont dirigerait le tir des canons, une amélioration mesurable par rapport aux flushdeckers, dont les canons fonctionnaient sous contrôle local. Des centrales à vapeur à 650 °F (343 °C), 400 psi, pour la vapeur surchauffée et une puissance élevée sur un poids léger, ont propulsé les moteurs des nouveaux navires à une vitesse d'essai de 38,6 nœuds. Les nouveaux navires ne déplaceraient que 1 500 tonnes légères.

Huit navires ont été commandés, les plans définitifs du Farragut étant élaborés par Bethlehem Steel de Quincy, Massachusetts, et construits par Bethlehem et Bath Iron Works. Leurs caractéristiques montraient que les nouveaux navires étaient supérieurs aux flushdeckers en termes de vitesse, stabilité, armement, maniabilité, habitabilité, tenue en mer et portée, montrant clairement que la nouvelle approche de la construction des destroyers était entièrement utile.

Historique des modifications
Vers le milieu de 1935, tous les navires avaient été équipés de chenilles et de stockage de grenades sous-marines, indiquant la nécessité de fournir à la flotte des méthodes de guerre anti-sous-marine. Des problèmes avec les nouveaux navires ont surgi en 1940, lorsque le King Board a exigé un armement anti-aérien plus puissant pour tous les navires. Le Farragut n'avait pas la marge de poids pour permettre de telles installations facilement, comme tous les destroyers ultérieurs. Comme la nécessité du temps de guerre indiquait qu'un AA plus important et plus lourd était non seulement souhaitable mais une question de vie ou de mort, le non. Le canon de 3 5" a été retiré, libérant du poids et de l'espace pour l'installation de systèmes radar (tous les navires ont reçu, en temps voulu, les radars SC et SG, et le radar de conduite de tir pour leurs directeurs), les armes anti-aériennes (tous les navires ont reçu les jumeaux de 40 mm et les simples de 20 mm, et ont perdu leurs canons de calibre .50), et des grenades sous-marines supplémentaires. .

Historique des services
Huit destroyers Farragut ont été construits. Tous ont servi dans la flotte du Pacifique au début de la guerre. Le Monaghan a coulé un sous-marin miniature à Pearl Harbor le 7 décembre 1941. Soutenant toutes sortes d'opérations pendant la guerre, les navires de la classe Farragut ont subi quelques pertes. Worden s'est échoué dans les Aléoutiennes, devenant une perte totale. Hull et Monaghan ont été perdus en décembre 1944 dans un typhon au large des Philippines. Les navires restants, ayant servi pendant quatre années consécutives, ont été démolis en 1947.


Navires en classe :
DD-348 Farragut
DD-349 Dewey
Coque DD-350
DD-351 Macdonough
DD-352 Worden
DD-353 Dale
DD-354 Monaghan
DD-355 Aylwin


Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier la source]

Farragut était amarré dans un nid de destroyers à East Loch, Pearl Harbor, au moment de l'attaque japonaise le 7 décembre 1941. L'enseigne James Armen Benham, son officier mécanicien et supérieur à bord à l'époque, l'a mis en route, et alors qu'il naviguait en bas du canal, elle a maintenu un feu constant. Pour son action, l'enseigne Benham a remporté l'étoile de bronze. De Ώ] à mars 1942, Farragut exploité dans les eaux hawaïennes et d'Oahu à San Francisco, en Californie, en patrouille anti-sous-marine et en service d'escorte. Le 15 avril 1942, Farragut sortie de Pearl Harbor avec le Lexington (CV-2) task force, à destination de la mer de Corail et un rendez-vous avec le Yorktown (CV-5) groupe de travail. Ensemble, ces forces ont engagé les forces japonaises dans la bataille de la mer de Corail du 4 au 8 mai 1942. Pendant les 2 premiers jours de la bataille, Farragut a navigué avec la Force d'attaque, tandis que les porte-avions d'un autre groupe ont lancé des frappes aériennes sur Tulagi. Le 6 mai, tous les navires ont été réunis en tant que TF 17 et ont navigué vers le nord-ouest pour prendre contact avec le groupe d'invasion japonais de Port Moresby. Le prochain jour, Farragut a été détaché dans le groupe de soutien chargé de poursuivre la recherche des forces d'invasion japonaises. Farragut le groupe a subi une lourde attaque aérienne cet après-midi-là, mais a abattu au moins cinq avions et n'a subi de dommages à aucun navire. Farragut est arrivé à Cid Harbour, en Australie, le 11 mai 1942, et jusqu'à son retour à Pearl Harbor le 29 juin, a fait escale à Brisbane, Nouméa, Suva, Tongatapu et Auckland pendant qu'il était en service d'escorte. Elle est ensuite sortie de Pearl Harbor le 7 juillet 1942, dans le Saratoga (CV-3) task force, en partance pour l'action dans les Îles Salomon. Elle a servi de garde de navire de contrôle et d'avion pendant les opérations aériennes couvrant l'assaut sur Guadalcanal le 7 août et a patrouillé ensuite les Salomons orientales pour protéger des voies maritimes à Guadalcanal. Les 24 et 25 août, le porte-avions qu'elle gardait engagea les forces japonaises dans la bataille aérienne des Salomon orientales.

Le destroyer est resté dans le sud-ouest du Pacifique, patrouillant au large de Guadalcanal pour garder les transports de déchargement et escortant des convois d'Australie vers Espiritu Santo, Nouméa et les îles Fidji. Elle est revenue à Pearl Harbor le 27 janvier 1943 et après une révision et une formation de côte ouest, est arrivée à Adak le 16 avril. Elle a patrouillé les eaux d'Alaska jusqu'au 11 mai, quand elle a masqué des troupes d'atterrissage de transports sur Adak d'une attaque sous-marine. Le jour suivant elle a fait plusieurs attaques de grenade sous-marine sur un sous-marin ennemi et elle a continué la patrouille anti-sous-marine au large des îles Aléoutiennes jusqu'en juin. Farragut patrouillait et bloquait Kiska à partir du 5 juillet, se joignant au bombardement de l'île à plusieurs reprises dans les jours précédant le débarquement du 15 août. Elle a continué à protéger les troupes à terre à Kiska jusqu'au 4 septembre, quand elle a quitté Adak en convoi pour San Francisco et une brève révision. Farragut pris la mer, de San Diego le 19 octobre 1943, à destination de l'entraînement aux îles Hawaï et à Espiritu Santo. En gardant de nouveau des transporteurs, elle a pris part aux opérations aériennes couvrant les atterrissages sur Tarawa le 20 novembre et a filtré les transporteurs jusqu'à ce que le groupe de travail ait formé le cours pour Pearl Harbor le 8 décembre. Le destroyer a continué sur la côte ouest pour une brève période de réparation et d'entraînement, naviguant de San Diego le 13 janvier 1944 pour une action dans les îles Marshall. Pendant les assauts sur Kwajalein et Eniwetok, elle a passé au crible des transporteurs, patrouillé et mené des recherches anti-sous-marines, puis a navigué pour des frappes aériennes sur Woleai et Wakde. À la fin d'avril, il était au large de la Nouvelle-Guinée alors que les porte-avions soutenaient les débarquements dans la région de Hollandia (actuellement connue sous le nom de Jayapura) et, jusqu'en mai, se joignaient aux opérations d'entraînement à partir de Majuro. Dès son arrivée au large de Saipan le 11 juin 1944, Farragut a gardé les transporteurs couvrant les débarquements du 15 juin, a bombardé les côtes de Saipan et Guam et a servi de piquet de radar pendant la bataille de la mer des Philippines les 19 et 20 juin. Farragut a navigué pour reconstituer à Eniwetok du 28 juin au 14 juillet. Les 17 et 18 juillet, elle a fermé la plage à Agat, Guam, pour fournir le feu de couverture pour les équipes de démolition sous-marines se préparant à l'assaut sur l'île. Après avoir filtré un croiseur vers Saipan, il est revenu à Guam le 21 juillet pour patrouiller au large du Groupe d'Appui Feu couvrant les débarquements d'assaut. Le 25 juillet, il a participé au bombardement de Rota et 5 jours plus tard, il a été autorisé à être révisé au chantier naval de Puget Sound.

Farragut est arrivé à Ulithi le 21 novembre 1944 et a navigué 4 jours plus tard pour filtrer un groupe de pétroliers servant le groupe de travail de porte-avions rapide alors qu'il envoyait des frappes contre Taïwan et Luzon en préparation de l'assaut sur Lingayen. Basé sur Ulithi, il a servi avec ce groupe car il soutenait les porte-avions dans leurs opérations des invasions d'Iwo Jima et d'Okinawa, puis du 25 au 28 avril 1945 a servi au contrôle des porte-avions pour les opérations aériennes sur les îles des Ryukyus pas encore envahies. Du 11 mai au 6 août, elle a escorté des convois entre Ulithi et Okinawa et pendant les 2 dernières semaines de mai, a servi sur le devoir de piquet de radar à Okinawa.


Armement[modifier | modifier la source]

  • Tel que construit : Ils ont été les premiers à obtenir cinq des nouveaux canons de 5 & 160 pouces (127,0 & 160 mm)/38 cal (Mark 12), installés dans des supports simples à double usage Mark 21. Ε] Les deux montures avant (numérotées 51 et 52) ​​étaient partiellement enfermées dans des armureries non blindées. (voir l'image) La monture médiane (No 53) et les deux montures postérieures (numéros 54 et 55) étaient ouvertes. Juste à l'arrière du support 53 se trouvaient deux tubes lance-torpilles ' quad-mounts ' (avec quatre tubes de 21" (533 mm) sur chaque support), l'un derrière l'autre. Sur le pont 01, à l'arrière du support 52, il y avait deux mitrailleuses (MG) de calibre .50 (12,7 mm) montées à côté des rails bâbord et tribord.Deux autres mitrailleuses de calibre .50 se trouvaient sur le pont principal, au milieu du navire.
  • vers 1943 : En raison du besoin d'une plus grande protection anti-aérienne (AA) qui a émergé pendant la Seconde Guerre mondiale, les MG de calibre .50 et le Mount 53 ont été remplacés par des armes AA de 20 & 160 mm et 40 & 160 mm. Le type et la quantité variaient d'un navire à l'autre selon le moment et l'endroit où ils étaient réaménagés. En outre, des supports de charge sous-marine roll-off ont été ajoutés à la poupe.

Destroyer de classe Farragut (1934)

Le destroyer américain APNS Farragut (DD-348) en 1935.

Les Farragut-classe destroyers étaient une classe de dix destroyers de 1 365 tonnes aux États-Unis et plus tard dans la marine populaire américaine.

Conformément aux dispositions du traité naval de Londres de 1930, les navires ont été construits entre 1932 et achevés en 1935. Après plus de 14 ans depuis le dernier de la classe précédente de destroyers américains (le Clemson-class) a été commandé, le Farragutont été commandés en 1934 et 1935.

Ces navires étaient légèrement plus grands que leurs prédécesseurs, plus rapides, et ils n'avaient que deux piles, contre les quatre piles communes à toutes les classes précédentes. La classe était la première des six classes de destroyers de 1 500 tonnes construites dans les années 1930 pour moderniser l'USN/APN, et les huit Farragut ont été largement utilisés en première ligne pendant la Seconde Guerre mondiale.


FARRAGUT DD 348

Cette section répertorie les noms et les désignations que le navire a eu au cours de sa vie. La liste est par ordre chronologique.

    Destructeur de classe Farragut
    Keel Laid le 20 septembre 1932 en tant que SMITH
    Rebaptisé le 13 août 1933
    Lancé le 15 mars 1934

Couvertures navales

Cette section répertorie les liens actifs vers les pages affichant les couvertures associées au navire. Il devrait y avoir un ensemble de pages distinct pour chaque incarnation du navire (c'est-à-dire pour chaque entrée dans la section « Nom du navire et historique de la désignation »). Les couvertures doivent être présentées par ordre chronologique (ou du mieux possible).

Étant donné qu'un navire peut avoir plusieurs couvertures, elles peuvent être réparties sur plusieurs pages, de sorte que le chargement des pages ne prend pas une éternité. Chaque lien de page doit être accompagné d'une plage de dates pour les couvertures sur cette page.

Cachets de la poste

Cette section répertorie des exemples de cachets postaux utilisés par le navire. Il devrait y avoir un ensemble distinct de cachets de la poste pour chaque incarnation du navire (c'est-à-dire pour chaque entrée dans la section « Nom du navire et historique de la désignation »). À l'intérieur de chaque série, les cachets de la poste doivent être répertoriés dans l'ordre de leur type de classification. Si plusieurs cachets de la poste ont la même classification, ils doivent être triés par date de première utilisation connue.

Un cachet de la poste ne doit pas être inclus à moins qu'il ne soit accompagné d'une image en gros plan et/ou d'une image d'une couverture montrant ce cachet de la poste. Les plages de dates DOIVENT être basées UNIQUEMENT SUR LES COUVERTURES DU MUSÉE et devraient changer à mesure que de nouvelles couvertures sont ajoutées.
 
>>> Si vous avez un meilleur exemple pour l'un des cachets de la poste, n'hésitez pas à remplacer l'exemple existant.


USS Farragut (DD 348)

Désarmé le 23 octobre 1945
Frappé le 28 janvier 1947
Vendu le 14 août 1947 et démoli à la ferraille.

Commandes répertoriées pour l'USS Farragut (DD 348)

Veuillez noter que nous travaillons toujours sur cette section.

Le commandantDeÀ
1Lt.Cdr. George Washington Welker, Jr., USN25 juin 193915 avril 1941
2Georges Porter Chasseur, USN15 avril 194125 août 1942 ( 1 )
3Henri Dirk Rosendal, USN25 août 194221 juin 1943 ( 1 )
4T/Lt.Cdr. Edouard Franklin Ferguson, USN21 juin 194325 mai 1944 ( 1 )
5Charles Conway Hartigan, Jr., USN25 mai 194423 octobre 1945 ( 1 )

Vous pouvez aider à améliorer notre section de commandes
Cliquez ici pour soumettre des événements/commentaires/mises à jour pour ce navire.
Veuillez l'utiliser si vous repérez des erreurs ou si vous souhaitez améliorer cette page de navires.

Liens médias


USS Farragut (DD-348)


Figure 1 : USS Farragut (DD-348) Reproduction photographique d'une peinture de Walter L. Greene, représentant le navire achevé pour la première fois, vers le milieu des années 1930. Photographie du centre historique de la marine américaine. Cliquez sur la photo pour agrandir l'image.


Figure 2 : USS Farragut dans le port, vers 1935. Notez que son numéro de coque était alors peint en bas sur la coque, juste au-dessus du surmatelas. Photographie du centre historique de la marine américaine. Cliquez sur la photo pour agrandir l'image.


Figure 3 : L'USS Balch (DD-363) semble venir à côté d'un autre navire avec l'USS Aylwin (DD-355), USS Monaghan (DD-354), USS Farragut (DD-348) et un autre destroyer non identifié à San Diego vers 1936. Avec l'aimable autorisation de Darryl Baker. Cliquez sur la photo pour agrandir l'image.


Figure 4 : Destroyer Squadron Twenty (DesRon 20), cinq des navires de l'escadron amarrés ensemble, vers 1936. Les destroyers sont (de gauche à droite) : USS Dewey (DD-349), USS Farragut (DD-348), USS Worden (DD-352), USS coque (DD-350) et USS Aylwin (DD-355). Photographie du centre historique de la marine américaine. Cliquez sur la photo pour agrandir l'image.


Figure 5 : USS Farragut (DD-348) en cours au cours de manœuvres organisées pour Movietone News, au large de San Diego, Californie, 14 septembre 1936. Elle est survolée par cinq avions de patrouille. Celui de gauche est un PBY-1 du Patrol Squadron Eleven-F (VP-11F). Les quatre autres sont des P2Y du Patrol Squadron Seven-F (VP-7F). Photographie du centre historique de la marine américaine. Cliquez sur la photo pour agrandir l'image.


Figure 6 : USS Farragut à la tête d'une colonne de 20 navires de l'escadron de destroyers lors de manœuvres organisées pour Movietone News, au large de San Diego, Californie, le 14 septembre 1936. Le prochain navire à l'arrière est l'USS Aylwin (DD-355). Photographie du centre historique de la marine américaine. Cliquez sur la photo pour agrandir l'image.


Figure 7 : USS Farragut (DD-348) en mer, décembre 1943. Photographie officielle de la marine américaine, maintenant dans les collections des Archives nationales. Cliquez sur la photo pour agrandir l'image.


Figure 8 : USS Farragut en cours au large du chantier naval de Puget Sound, Bremerton, Washington, 29 septembre 1944. Son schéma de camouflage est la mesure 31, conception 3d. Photographie du centre historique de la marine américaine. Cliquez sur la photo pour agrandir l'image.

Nommé d'après le célèbre amiral de la guerre de Sécession David Glasgow Farragut, l'USS de 1 365 tonnes Farragut (DD-348) était le navire de tête d'une classe de huit destroyers et a été construit par la Bethlehem Shipbuilding Corporation à Quincy, Massachusetts. Elle a été lancée le 15 mars 1934 et a été parrainée par Mme James Roosevelt, la belle-fille du président Franklin Roosevelt. Farragut a été mis en service le 18 juin 1934 et a été le premier destroyer de l'US Navy construit en plus d'une décennie. Le navire mesurait environ 341 pieds de long et 34 pieds de large, et avait une vitesse de pointe de 37 nœuds et un équipage de 160 officiers et hommes. Farragut était armé de cinq canons de 5 pouces, de huit tubes lance-torpilles de 21 pouces et de grenades sous-marines. Des canons anti-aériens supplémentaires ont été ajoutés pendant la Seconde Guerre mondiale.

Farragut était basé à Norfolk, en Virginie, pendant sa croisière d'essai, mais a été transféré dans le Pacifique au printemps 1935. Il était basé à San Diego, en Californie, et a participé à de nombreux exercices d'entraînement de la flotte. En octobre 1939, Farragut a été envoyé à Pearl Harbor, à Hawaï, et y a été stationné jusqu'à ce que les Japonais attaquent la base navale le 7 décembre 1941. Farragut a été légèrement endommagé lors de l'attaque de Pearl Harbor et, après l'attaque, a été affecté à des opérations de patrouille et d'escorte entre Hawaï et la Californie.

Le 15 avril 1942, Farragut était attaché à l'USS Lexington (CV-2) groupe de travail alors qu'il quittait Pearl Harbor pour rejoindre l'USS Yorktown (CV-5) groupe de travail. Une fois ces groupes de travail réunis, ils se sont dirigés vers la mer de Corail au large des côtes australiennes. Du 4 au 8 mai 1942, tous ces navires ont participé à la bataille de la mer de Corail, qui a été la première grande confrontation entre les États-Unis et le Japon. Bien que la bataille soit essentiellement une égalité en termes de tonnage coulé, la bataille de la mer de Corail a été une victoire tactique américaine majeure car elle a arrêté l'avance japonaise dans le Pacifique Sud et a sauvé l'Australie et la Nouvelle-Zélande de l'invasion. Pendant la bataille, Farragut fourni un appui-feu antiaérien aux autres navires de la force opérationnelle.

Farragut est resté dans la région du Pacifique Sud jusqu'à la fin de 1942. En août, il a escorté des porte-avions pour l'invasion de Guadalcanal et Tulagi et a pris part à la bataille pour les îles Salomon orientales. Pour le reste de la campagne de Guadalcanal, Farragut était principalement affecté à des tâches de patrouille et d'escorte. Il est renvoyé en Californie en février 1943 pour une révision. En avril, Farragut fut envoyé en Alaska pour participer aux invasions d'Attu et de Kiska en mai et août. Elle participe ensuite aux invasions des îles Gilbert et Marshall, de novembre 1943 à février 1944. Farragut puis fut envoyé vers le sud pour soutenir les débarquements sur la rive nord de la Nouvelle-Guinée avant de retourner dans le Pacifique central pour participer aux invasions de Saipan et de Guam. Elle a également participé à la bataille de la mer des Philippines en juin 1944.

Vers la fin de 1944, Farragut escorté des pétroliers dont la flotte avait besoin dans le Pacifique occidental. Bien qu'elle ait accompli avec succès de nombreuses missions d'escorte pendant le reste de la guerre dans le Pacifique, Farragut a également été affecté au service de piquetage radar pendant la bataille d'Okinawa en avril et mai 1945. Peu de temps après la fin de cette bataille, Farragut a été renvoyé aux États-Unis. Elle est arrivée au Brooklyn Navy Yard, à New York, le 25 septembre 1945. Farragut a été désarmé près d'un mois plus tard le 23 octobre et a finalement été vendu pour démolition le 14 août 1947.

Farragut a participé à la plupart des grandes batailles du Pacifique et a reçu 14 étoiles de bataille pour son service pendant la Seconde Guerre mondiale. Certes, l'amiral Farragut aurait été fier que son homonyme ait eu une carrière de guerre aussi active et remarquable.


USS Farragut DD-348 (1934-1947)

Demandez un paquet GRATUIT et obtenez les meilleures informations et ressources sur le mésothéliome qui vous sont livrées du jour au lendemain.

Tout le contenu est protégé par le droit d'auteur 2021 | À propos de nous

Publicité d'avocat. Ce site Web est sponsorisé par Seeger Weiss LLP avec des bureaux à New York, New Jersey et Philadelphie. L'adresse principale et le numéro de téléphone de la société sont 55 Challenger Road, Ridgefield Park, New Jersey, (973) 639-9100. Les informations sur ce site Web sont fournies à titre informatif uniquement et ne sont pas destinées à fournir des conseils juridiques ou médicaux spécifiques. N'arrêtez pas de prendre un médicament prescrit sans d'abord consulter votre médecin. L'arrêt d'un médicament prescrit sans l'avis de votre médecin peut entraîner des blessures ou la mort. Les résultats antérieurs de Seeger Weiss LLP ou de ses avocats ne garantissent ni ne prédisent un résultat similaire en ce qui concerne toute question future. Si vous êtes un détenteur légal des droits d'auteur et pensez qu'une page de ce site dépasse les limites de « l'utilisation équitable » et enfreint les droits d'auteur de votre client, nous pouvons être contactés concernant les questions de droit d'auteur à l'adresse [email protected]


USS Farragut (DDG 37)

L'USS FARRAGUT, le quatrième navire de la Marine à porter ce nom, a été projeté sous le nom de DL 6, reclassé DLG 6 le 14 novembre 1956, et est finalement devenu DDG 37 le 30 juin 1975. Le FARRAGUT a été désarmé le 31 octobre 1989, après presque 29 ans de service et a été rayé de la liste de la Marine le 20 novembre 1992. FARRAGUT a passé les années suivantes à l'arrêt au Naval Inactive Ship Maintenance Facility (NISMF) à Philadelphie, PA, et a depuis été mis au rebut.

Caractéristiques générales: Attribué : 27 janvier 1956
Pose de la quille : 3 juin 1957
Lancé : 18 juillet 1958
Mise en service : 10 décembre 1960
Déclassé : 31 octobre 1989
Constructeur : Chantier naval de Bethlehem Steel Company, Quincy, Mass.
Système de propulsion : 4 chaudières à 1200 psi 2 turbines à engrenages
Hélices : deux
Longueur : 512,5 pieds (156,2 mètres)
Faisceau : 52 pieds (15,9 mètres)
Tirant d'eau : 25 pieds (7,6 mètres)
Déplacement : env. 5 800 tonnes
Vitesse : 33 nœuds
Avion : aucun
Armement : un canon de calibre Mk 42 5 pouces/54, des torpilles Mk 46 de deux montures triples Mk-32, un lanceur de missiles Mk 16 ASROC, un lanceur de missiles Mk 10 Mod.0 pour les missiles standard (MR), deux harpons Mk 141 lanceurs de missiles
Équipage : 21 officiers et 356 enrôlés

Cette section contient les noms des marins qui ont servi à bord de l'USS FARRAGUT. Ce n'est pas une liste officielle mais contient les noms des marins qui ont soumis leurs informations.

Livres et brochures sur la croisière USS FARRAGUT :

À propos des armoiries du navire :

Le blason de l'USS FARRAGUT est basé sur les armoiries de la famille Farragut qui remontent au 13ème siècle. Les armoiries de la famille sont le bouclier avec la chaussure et le clou du destrier dorés gravés dessus. Il a pour origine Don Pedro Farragut qui était chevalier du roi Jacques Ier d'Aragon et qui a aidé à chasser les Maures de Majorque et de Valence.

L'aigle portant le bouclier est tiré de la poupe de l'USS HARTFORD, qui était le vaisseau amiral de l'amiral Farragut, le portant à la victoire au combat. Les quatre étoiles goki représentent les quatre navires qui ont jusqu'à présent porté son nom. On se souvient de l'amiral Farragut pour la célèbre citation au bas de l'écusson, qu'il a prononcée dans le feu de la bataille à Mobile Bay pendant la guerre civile.

Accidents à bord du USS FARRAGUT :

David Glasgow Farragut, né à Campbell's Station, près de Knoxville, Tennessee, le 5 juillet 1801, entra dans la Marine comme aspirant de marine le 17 décembre 1810. À l'âge de 12 ans seulement, il reçut le commandement d'un navire prisé par l'ESSEX et l'amena au port en toute sécurité. Au cours des années qui ont suivi, dans une mission après l'autre, il a montré la grande capacité et le dévouement au devoir qui lui ont permis, pendant la guerre civile, d'apporter une contribution écrasante à la victoire et d'écrire une page immortelle dans l'histoire non seulement des États-Unis. Marine des États mais du service militaire de tous les temps et nations.

À la tête du West Gulf Blockading Squadron, avec son drapeau à HARTFORD, il réfuta la théorie selon laquelle les forts à terre détenaient la supériorité sur les forces navales, lorsqu'en avril 1862, il passa devant les forts Jackson et St. Philip et les batteries Chalmette pour prendre la grande ville et port de la Nouvelle-Orléans (un événement décisif dans la guerre) et plus tard cette année-là passa les batteries défendant Vicksburg. Port Hudson lui tombe le 9 juillet 1863, et le 5 août 1864, il remporte une grande victoire dans la bataille de la baie de Mobile, traversant de lourds champs de mines (les torpilles de sa célèbre citation) ainsi que l'opposition des batteries lourdes des forts Morgan et Gaines pour vaincre l'escadre de l'amiral Franklin Buchanan.

Son pays a honoré son grand marin en lui créant le grade d'amiral, jamais utilisé auparavant dans la marine américaine. Le dernier service actif de l'amiral Farragut était à la tête de l'escadron européen avec Franklin comme navire amiral, et il mourut à Portsmouth, N.H., le 14 août 1870.

Commandants de l'USS FARRAGUT :

L'USS FARRAGUT était le premier d'une classe moderne de destroyers lance-missiles. Elle porte le nom du premier amiral de la Marine, David Glasgow Farragut, dont la devise « Au diable les torpilles, à toute vitesse » a été immortalisée lors de la bataille de Mobile Bay pendant la guerre civile.

Le navire a été construit par Bethlehem Steel Corporation de Ouincy, Massachusetts, et mis en service le 10 décembre 1960.

L'USS FARRAGUT, affecté à l'escadron de destroyers DEUX, a effectué de nombreux déploiements avec la sixième flotte en Méditerranée, notamment des croisières en 1961, août 1962, février 1964, mai 1965, juin 1966, février 1972, septembre 1975, janvier 1977, juillet 1979, Mars 1986 et décembre 1988. Après son premier déploiement en Europe du Nord et en Méditerranée, il fut le premier navire sur les lieux de l'amerrissage de l'astronaute Scott Carpenter en avril 1962. Fréquemment affecté à l'Atlantique Nord, il était également le navire amiral de l'UNITAS XIII deployment to South America in 1973. USS FARRAGUT's last deployment to the Mediterranean Sea ended 30 June 1989 with her return to Norfolk with other units of the THEODORE ROOSEVELT (CVN 71) Battle Group.

USS FARRAGUT participated in the Bicentennial Celebration in July 1976, joining hundreds of other sail and power vessels in a parade up New York Harbor. She served as host ship for the America's Cup Races in Newport, Rhode Island in September 1977.

In May 1980, the ship took part in the celebration of Boston, Massachusetts' 350th Birthday. The ship was awarded the Navy Unit Commendation for its service off the coast of Libya in 1986, and the Coast Guard Meritorious Unit Commendation for participation in law enforcement operations in the Gulf of Mexico in January 1987.


Voir la vidéo: WOWS USS Farragut DD-348กบ CVL-22ผนาสงสาร


Commentaires:

  1. Gryfflet

    Briller

  2. Rowtag

    Un sujet intéressant, je vais participer. Ensemble, nous pouvons arriver à la bonne réponse.

  3. Elvis

    Je m'excuse d'intervenir, il y a une proposition de prendre un chemin différent.

  4. Escorant

    réponse sûre)



Écrire un message


DateÉvénements
24 octobre 1975Den Helder, Pays-Bas