Natchez

Natchez


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Natchez, le plus jeune fils de Cochise, est né en 1856. Sa mère, Dos-teh-seh, était la fille de Mangas Coloradas. Jeune homme, il participa à des raids contre des colons blancs et, en 1872, était avec son père lorsqu'il rencontra le brigadier général Oliver Howard. Cela a abouti à la création de la réserve Chricahua en Arizona.

Taza, le fils aîné de Cochise, devint chef à la mort de son père en 1874. Deux ans plus tard, Taza mourut et Natchez devint le chef des Apaches Chiricahuas.

En septembre 1880, Natchez rejoignit Geronimo et Juh pour tenter de conduire leur peuple de la réserve de San Carlos à la Sierra Madre. Cependant, en 1883, le général George Crook réussit à persuader les Apaches de retourner en Arizona.

Natchez et Geronimo éclatent à nouveau en mai 1885. Une fois de plus, le général Crook est envoyé à leur poursuite. Natchez a vécu dans la Sierra Madre jusqu'à ce qu'il soit capturé par Crook en septembre 1886. Natchez a maintenant rejoint la compagnie entièrement indienne "I", 12th Infantry à Fort Sill, Oklahoma.

En 1897, Natchez travailla comme éclaireur pour le capitaine Hugh Scott et le 7e de cavalerie. Après avoir quitté l'armée, il a déménagé dans la réserve Mescalero au Nouveau-Mexique.

Natchez est décédé le 16 mars 1919.


Histoire & Culture

Le sénateur américain Roger Wicker et le membre du Congrès Greg Harper lors de l'ouverture de Fort Rosalie en 2016 lors du tricentenaire de Natchez.

Le parc historique national de Natchez raconte l'histoire de Natchez dans le sud des États-Unis. Le parc protège les sites et les structures associés aux peuples de Natchez et de ses environs depuis les premiers habitants jusqu'à l'ère moderne. Le nom Natchez est dérivé des Indiens d'Amérique "Natchez" qui habitaient la région au moment de l'exploration européenne. Les sites historiques entretenus par le parc et le quartier de préservation environnant donnent aux visiteurs l'occasion de comprendre le développement social, politique et économique de la région, en particulier avant et après la guerre civile. Ils donnent également un aperçu de l'histoire commerciale et agricole de la région, en particulier en ce qui concerne le fleuve Mississippi, l'esclavage et le coton.

Le parc est composé de cinq propriétés appartenant à NPS : Forks of the Road, Fort Rosalie, Melrose, la maison William Johnson, le centre d'accueil Natchez et une zone plus vaste connue sous le nom de district de préservation.

En juin 2021, le parc historique national de Natchez a commencé l'acquisition de la propriété d'importance nationale Les fourches de la route, le deuxième plus grand marché d'esclaves du Grand Sud. En collaboration avec la ville de Natchez, la National Park Foundation et les Friends of the Forks of the Road, le parc est en train de compiler un plan de développement et d'interprétation à long terme pour le site.

Construit dans les années 1840, le domaine de banlieue, Melrose, a été construit par un riche avocat et planteur de coton et abritait sa famille et 22 esclaves qui y vivaient et y travaillaient. Reconnue comme monument historique national, la maison principale du domaine a été appelée « l'une des grandes maisons du sud de l'Amérique ». Le domaine est reconnu non seulement pour la haute qualité et les finitions du manoir néo-grec et du groupe intact de dépendances, mais aussi pour la collection de meubles d'origine du XIXe siècle qui ont été bien entretenus et préservés au fil des ans.

William Johnson, connu sous le nom de "Le barbier de Natchez", est né dans l'esclavage mais a été libéré à l'âge de 11 ans. journal personnel et professionnel qui offre un aperçu de la vie méridionale d'avant-guerre et des relations entre les Blancs et les Noirs non esclaves. La maison de ville de William Johnson est au centre-ville de Natchez.

Fondée par les Français parmi le peuple Natchez sur la rive est du Mississippi en 1716, Fort Rosalie visait à garantir le contrôle du fleuve le plus grand et le plus navigable d'Amérique du Nord. Le fort a ancré une colonie européenne qui a survécu à trois périodes différentes de domination européenne au cours des années 1700 (français, britannique et espagnol) et est devenu la capitale du territoire du Mississippi sous la gouvernance des États-Unis à la fin de ce siècle. La colonie a fusionné dans la ville de Natchez et le territoire dans l'État du Mississippi en 1817.

En 2020, le parc historique national Natchez a acquis le Centre d'accueil Natchez, une installation de 25 000 pieds carrés située près du pont du fleuve Mississippi. Le centre d'accueil sert non seulement de centre d'accueil de l'État du Mississippi, mais également de terminus sud de la Natchez Trace Parkway. Ici, les visiteurs de Natchez peuvent profiter d'expositions, d'une boutique de cadeaux, d'une vue panoramique sur la rivière et de l'aide d'un personnel compétent et accueillant pour planifier leur visite dans la grande région de Natchez.

La communauté de Natchez, la fondation à but non lucratif Historic Natchez et le National Park Service travaillent en partenariat pour améliorer le paysage de préservation de la ville. Aujourd'hui, une grande partie de l'environnement bâti de la ville du XIXe siècle maintient un haut niveau de préservation grâce à la désignation de 8 districts du Registre national des lieux historiques, de 13 monuments historiques nationaux et de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO) reconnue Forks of le site du marché aux esclaves de Road. Ces sites préservés offrent un contexte historique collectif qui inclut les propriétés appartenant au NPS et renforce les efforts d'éducation et d'interprétation entre le National Park Service et la communauté environnante.


Les commerçants

L'importance de Forks of the Road en tant que marché aux esclaves a considérablement augmenté lorsqu'Isaac Franklin du Tennessee y a loué une propriété en 1833. Franklin et son partenaire commercial, John Armfield de Virginie, allaient bientôt devenir les marchands d'esclaves les plus actifs des États-Unis. Franklin et Armfield ont été parmi les premiers marchands d'esclaves professionnels à profiter des prix relativement bas des esclaves dans la région de Virginie et du Maryland et du potentiel de profit offert par le marché croissant des esclaves dans le Grand Sud.

Armfield gérait l'enclos à esclaves de l'entreprise à Alexandrie, en Virginie, tandis que Franklin créait et dirigeait les marchés de l'entreprise à Natchez et à la Nouvelle-Orléans. Dans les années 1830, ils envoyaient chaque année plus de 1 000 esclaves d'Alexandrie vers leurs marchés de Natchez et de la Nouvelle-Orléans pour aider à répondre à la demande d'esclaves dans le Mississippi et les États environnants.


VOIR POURQUOI NOUS AVONS LES MEILLEURS TOURS À NATCHEZ !

C'est l'une des meilleures tournées que j'ai jamais faites! L'histoire est incroyable ! La connaissance des personnes travaillant sur la tournée était inégalée! On pouvait dire qu'ils aimaient faire partie de l'histoire et la partager avec les autres !! J'adorerais y retourner et emmener ma mère pour en profiter !!

Je visite Natchez chaque année et Natchez Pilgrimage Tours est l'endroit où acheter vos billets de pèlerinage. Non seulement ils sont amicaux et serviables, mais vous avez l'impression de discuter avec de vieux amis qui sont heureux de vous voir !

Il y a tellement de belles maisons à Natchez. Je ne sais pas comment quelqu'un pourrait planifier un voyage là-bas sans le site Web de Natchez Pilgrimage Tours! C'était très utile et les visites que nous avons réservées étaient inoubliables. Je recommande fortement un voyage à Natchez et l'utilisation de ce site Web comme ressource.

Lorsque j'ai voyagé à Natchez, MS, mes amis et moi voulions explorer plusieurs des maisons historiques. Nous ne savions pas par où commencer et avons trouvé que le site Web de Natchez Pilgrimage Tours était une ressource très utile et a rendu notre planification de voyage beaucoup plus facile! Je recommanderais !

Je me rends à Natchez depuis Springfield, MO au moins deux fois par an, pour le pèlerinage du printemps et de l'automne. J'achète toujours des billets auprès de Natchez Pilgrimage Tours et je les trouve extrêmement utiles et amicaux. Que quelqu'un voyage à Natchez pour la première fois ou la 50e fois, commencer par Natchez Pilgrimage Tours est très utile. Je reviendrai fin septembre.

Nous avons acheté des billets en ligne pour cet événement. En arrivant à l'église, il s'est avéré que nous étions les seuls à arriver. Peu de temps après, un bus de tournée s'est arrêté et a déchargé. La musique et la narration sont tout simplement magnifiques, belles et émouvantes. Ne manquez pas cela car il se démarque par son excellence!

&ndash Mary Kathryn H. | TripAdvisor

Erreur : aucun utilisateur défini. Veuillez visiter la page des paramètres du plugin pour sélectionner un compte d'utilisateur ou en ajouter un au shortcode - user="username".


Commencez votre road trip Natchez Trace à Nashville

Judy et moi avons pris l'avion pour Nashville pour nous imprégner de l'atmosphère animée de Music City et assister à un spectacle au Grand Ole Opry. Le lendemain matin, nous sommes entrés dans le début (ou la fin) de la trace bien marquée au pont à double arc.

Au fur et à mesure des ponts, la Double Arch est une belle chose, impressionnante par sa simplicité. Cependant, le fait d'avoir notre premier aperçu de la pittoresque Parkway nous a fait nous sentir en conflit. Nous voulions continuer sur la route couverte de canopées, mais nos plans incluaient une visite tant attendue à Graceland à Memphis. Elvis appelait.

Nous avons fait un détour par Memphis et avons trouvé ces fantômes d'Elvis, cachés parmi sa maison, ses costumes et ses disques de platine. Le roi règne toujours en maître à Graceland.


Légendes d'Amérique

Le chef Natchez était connu comme le “Grand Soleil”

Les Natchez sont un peuple amérindien qui vivait à l'origine dans la région de Natchez Bluffs, près de la ville actuelle de Natchez, dans le Mississippi. Le nom, appartenant à une seule ville, s'étendait à la tribu et à tout un groupe de villes, qui comprenait également des peuples de sang différent qui avaient été conquis par les Natchez ou s'étaient réfugiés avec eux. Les Tioux et les Grigras étaient deux nations indépendantes sous la protection des Natchez.

Lors de sa remontée du Mississippi en 1699, Pierre Le Moyne d'Iberville a décrit huit villes tribales en plus de Natchez. Il est probablement prudent de déduire que les neuf villes, y compris Natchez, représentaient l'ensemble du groupe.

Antoine-Simon Le Page du Pratz, un autre explorateur de la région, a fait allusion à une tradition selon laquelle les Taensa et les Chitimacha étaient autrefois unis aux Natchez, mais les ont quittés, bien que ces derniers les aient toujours reconnus comme frères. Les Taensa étaient probablement une émanation des Natchez, mais les Chitimacha appartenaient à une famille linguistique distincte.

Les Natchez attaquent les Français

Il est difficile de faire une estimation de la force numérique de cette tribu, car les chiffres donnés varient considérablement. Il est probable qu'en 1682, lors de la première visite des Français, ils étaient au nombre d'environ 6 000 et pouvaient mettre de 1 000 à 1 200 guerriers sur le terrain. Les Natchez se sont livrés à trois guerres avec les Français, en 1716, 1722 et 1729. La dernière, qui s'est avérée fatale à leur nation, a été causée par la tentative du gouverneur français, Chopart, d'occuper l'emplacement de leur principal village comme un plantation, et il s'est ouvert avec un massacre général des Français à Fort Rosalie, établi en 1716. Les Français, en représailles, ont attaqué les villages Natchez avec une forte force d'alliés Choctaw, et en 1730, les Natchez ont abandonné leurs villages.

Une petite section est restée non loin de leur ancienne maison, et un deuxième groupe a fui vers l'île de Sicile, près de la rivière Washita, où ils ont été attaqués au début de 1731 par les Français, au cours de laquelle beaucoup d'entre eux ont été tués, et environ 450 capturés et vendus en esclavage à Saint-Domingue. La troisième et la plus nombreuse division a été reçue par les Chickasaw et a construit un village près d'eux dans le nord du Mississippi, appelé Nanne Hamgeh. En 1735, ces réfugiés étaient au nombre de 180 guerriers, soit un total d'environ 700.

La même année, un autre groupe de réfugiés Natchez s'installa en Caroline du Sud avec la permission du gouvernement colonial, mais quelques années plus tard, ils s'installèrent dans le pays Cherokee, où ils conservèrent encore leur ville et leur langue distinctes jusqu'à environ 1800. Le corps principal des réfugiés, cependant, s'étaient installés sur Tallahassee Creek, un affluent de la rivière Coosa. En 1799, leurs guerriers étaient estimés à environ 50. Ayant subi de lourdes pertes, les autres se sont dispersés au loin parmi d'autres tribus.

Les Natchez et d'autres tribus du cours inférieur du Mississippi occupaient une position quelque peu atypique parmi les Indiens. Ils semblent avoir été un peuple strictement sédentaire, dépendant principalement de l'agriculture pour sa subsistance. Ils ont développé une habileté considérable dans les arts et ont tissé un tissu à partir de l'écorce interne du mûrier qu'ils ont utilisé pour l'habillement. Ils fabriquaient d'excellentes poteries et élevaient des monticules de terre sur lesquels ériger leurs habitations et leurs temples. Ils faisaient également partie des tribus orientales qui pratiquaient l'aplatissement de la tête.

En général, les Natchez étaient pacifiques, bien que, comme d'autres tribus, ils étaient impliqués dans de fréquentes querelles avec leurs voisins. Tous les récits s'accordent à leur attribuer une forme extrême de culte du soleil et un rituel très développé. De plus, la position et la fonction du chef parmi eux différaient nettement de celles des autres tribus, car leur chef principal semble avoir eu un pouvoir absolu sur les biens et la vie de ses sujets. À sa mort, ses épouses devaient donner leur vie et les parents offraient leurs enfants en sacrifice. La nation était divisée en deux classes : la noblesse et les roturiers.

C'était une société fortement matrilinéaire avec une descendance reconnue selon les lignes féminines, et le leadership passa du chef, nommé "Grand Soleil" au fils de sa sœur, ce qui garantissait que la chefferie restait au sein d'un seul clan. Ils parlaient une langue qui n'a pas de proches parents connus, bien qu'elle puisse être très éloignée des langues muskogéennes de la Confédération Creek.

Grand Village des Natchez, Mississippi

Aujourd'hui, la plupart des familles et des communautés Natchez se trouvent dans l'Oklahoma, dans deux établissements principaux des moitiés sud des nations Muscogee et Cherokee. Deux communautés Natchez sont également reconnues par l'État de Caroline du Sud. De petites communautés et colonies Natchez peuvent également être trouvées dans et partout dans le sud-est. La nation a élaboré une constitution en 2003, qui confirme ses traditions d'autonomie gouvernementale de longue date. Environ 6 000 Natchez sont membres de la nation. Le dernier locuteur de la langue est décédé en 1965.

Plus d'information:

Nation Natchez
Case postale 484
Gore, Oklahoma 74435
918-506-9404

Compilé et édité par Kathy Weiser/Legends of America, mis à jour en octobre 2019.


10 faits historiques intéressants sur la trace Natchez

Ce vieux sentier exceptionnel regorge d'histoires de fantômes, d'anecdotes historiques et de paysages uniques que vous ne trouverez nulle part ailleurs !

Accueil " 10 faits historiques intéressants sur la trace Natchez

La promenade historique Natchez Trace

Que vous ayez parcouru la magnifique promenade Natchez Trace à plusieurs reprises ou que vous planifiez votre visite, vous savez probablement qu'il y a pas mal d'histoire américaine (10 000 ans pour être exact) le long de cette route panoramique nationale de 444 milles et de la route All-American. . Ce vieux sentier exceptionnel regorge d'histoires de fantômes, d'anecdotes historiques et d'attractions uniques que vous ne trouverez nulle part ailleurs. Vous voulez en savoir plus ? Jetez un œil à ces 10 faits historiques sur la trace Natchez.

    des blessures par balle sur la Trace, soi-disant. Il était en route pour Washington, D.C. et les historiens se demandent toujours si c'est un suicide ou un meurtre qui lui a coûté la vie.
  1. La vieille Trace était pleine de bandits de grand chemin. L'un était Joseph Thompson Hare, qui aurait enterré vivant sa maîtresse infidèle près du sentier. Il a ensuite été hanté par la vision d'un cheval blanc fantôme, jusqu'à ce qu'il soit pendu pour ses crimes en 1818.
  1. Le président américain Andrew Jackson était connu sous le nom de "vieux caryer". Il semble qu'il ait obtenu ce nom en raison de sa persévérance tout en menant des troupes sur la route dangereuse pendant la guerre de 1812.

Jackson Falls à la borne kilométrique 404 porte également le nom d'Andrew Jackson.

  1. Les historiens pensent que la trace Natchez a été formée à l'origine par des troupeaux de bisons voyageant vers des pierres à lécher près de Nashville, TN depuis le fleuve Mississippi.
  1. Une bonne partie du trafic du Trace au XIXe siècle provenait de Kaintucks, des commerçants qui faisaient flotter des marchandises sur le fleuve Mississippi, puis retournaient vers le nord à pied.
  1. Milepost 423.9 marque le Tennessee Valley Divide. En 1796, c'était la frontière sud des États-Unis, avec la nation Chickasaw au sud.
    , situé à la borne kilométrique 286.7, est un complexe de huit anciens tumulus datant d'environ 2 000 ans. Cette plaque tournante du commerce était très active à son époque.
  1. La frontière ouest de la Floride est située au kilomètre 107,9. Territoire administré en partie par la France, la Grande-Bretagne et l'Espagne, les rebelles d'une partie du territoire ont établi la République de Floride occidentale pendant 90 jours en 1810.
  1. Le premier voyageur enregistré sur la Trace était un Français inconnu en 1742. Il a écrit sur les difficultés de la piste et ses « conditions misérables ».
  1. La Trace a d'abord été officiellement connue sous le nom de « Columbian Highway ». Le nom a été donné par le président Thomas Jefferson, qui a ordonné l'expansion du sentier pour établir des liens vers le territoire lointain du Mississippi.

Prêt à sortir et à explorer les faits intéressants que vous pouvez découvrir par vous-même ? Visitez notre site Web et nos amis du National Park Service pour en savoir plus sur cette fascinante route historique de 444 milles.

Vous pouvez télécharger gratuitement notre guide du visiteur ici. Soyez social avec nous et suivez The Natchez Trace sur Facebook, Twitter, Pinterest et Instagram !


Les esclaves contre-attaquent

Le cas le plus célèbre dans lequel des esclaves Natchez ont assassiné leur surveillant s'est produit en 1857. Duncan Skinner, un surveillant blanc cruel de la plantation Cedar Grove de Clarissa Sharpe, au sud-est de Natchez, a été retrouvé mort dans les bois. Certains pensaient que Skinner était tombé de cheval, mais le frère de Skinner, Jesse, ne croyait pas que c'était possible et a demandé une enquête. Un groupe de planteurs a enquêté sur la mort de Skinner. Les planteurs ont torturé les esclaves de Cedar Groves et les ont forcés non seulement à avouer le meurtre, mais aussi à impliquer faussement un charpentier blanc, John McCallin, comme instigateur du meurtre. Les planteurs locaux en voulaient aux desseins de McCallin sur la veuve et ont utilisé les implications du meurtre pour le chasser de la ville. McCallin a affirmé qu'il était innocent et qu'il n'avait rien à voir avec le meurtre. Même si un jury composé de ces mêmes planteurs a déclaré McCallin coupable de mensonge et de complicité, il n'a pas été condamné. Il n'y avait aucune preuve, il n'y avait que la confession forcée des esclaves, qui ne pouvaient pas témoigner contre un homme blanc devant un tribunal. Les planteurs ont plutôt émis un avertissement public contre lui. McCallin était innocent et les planteurs le savaient.

Les planteurs savaient ce qui s'était réellement passé : ils savaient que les esclaves de Cedar Groves avaient tué Skinner parce qu'il était un surveillant cruel. Après moins de cinq minutes de délibérations, un jury a déclaré trois esclaves de Cedar Groves coupables du meurtre de Skinner. Ils ont été publiquement modifiés en décembre 1857.


Visite en voiture des sites de la guerre civile de Natchez


Site 1 : Centre d'accueil Natchez
Votre visite en voiture des sites de la guerre civile à Natchez commence au centre d'accueil de Natchez, qui contient des expositions sur l'histoire régionale.

Depuis le parking du centre d'accueil Natchez, dirigez-vous vers le sud-est en direction de South Canal Street. Tournez à gauche sur South Canal Street et parcourez 0,66 mille et tournez à gauche sur Main Street et parcourez 0,06 mille. Tournez à gauche sur South Broadway Street et parcourez 0,03 milles. Le Gazebo de Bluff Park sera sur la droite.

Croquis historique de Bluff Park

Fondation Natchez historique

Site 2 : Kiosque à Bluff Park
Le 30 avril 1865, pour commémorer l'assassinat du président Lincoln, un cortège de deuil s'est déplacé dans les rues de Natchez. Les troupes fédérales et les citoyens de Natchez se sont rassemblés autour du sable à Bluff Park et ont écouté un éloge funèbre présenté par M. Dillingham du Maine, un agent du Trésor américain.

Commencez par le sud-ouest sur South Broadway pendant 0,06 mille. Prenez la première à droite sur Silver Street et descendez la colline, lorsque vous atteignez le bas, vous êtes arrivé à Natchez Under-The-Hill.

Occupation fédérale de Natchez Under-The-Hill

Fondation Natchez historique

Site 3 : Natchez sous la colline
Le 13 juillet 1863, les troupes fédérales, sous le commandement du brigadier. Le général Thomas Ransom débarqua à Natchez Under-The-Hill et occupa la ville sans opposition. Dans son rapport officiel, Ransom a noté "les citoyens ont été complètement surpris et ont à peine réalisé notre conception jusqu'à ce que l'endroit soit entièrement occupé et piqueté."


Commencez par aller vers le sud-ouest sur Silver Street sur 0,50 mille. Prendre la première à gauche sur Washington Street et parcourir 0,06 milles. Tourner à gauche sur South Broadway Street et parcourir 0,06 miles et prendre la première à gauche sur Orleans Street. Le manoir Rosalie est sur la droite.

Maison Rosalie

Fondation Natchez historique

Site 4 : Manoir Rosalie

Les officiers de l'Union ont établi leur quartier général à Rosalie, la maison du renouveau classique au sommet des falaises. Les membres de la famille Wilson ont continué à occuper le deuxième étage de la maison tandis que les officiers fédéraux vivaient et travaillaient en bas.

Commencez par vous diriger vers le sud-est sur Orleans Street en direction de South Canal Street sur 0,06 mille. Tournez à gauche sur South Canal Street et parcourez 0,57 milles. Lorsque vous arrivez à l'intersection de North Canal Street et Madison Street, vous avez atteint le site de l'ancien Fort McPherson.

Carte historique de Fort McPherson

Fondation Natchez historique

Site 5 : Fort McPherson
Peu de temps après leur arrivée, les troupes fédérales ont commencé la création de Fort McPherson, un vaste chantier de terrassement dans la banlieue nord de la ville. Conçue par le capitaine Peter Hains du Engineering Corps, la fortification pouvait accueillir 5 000 soldats et offrait une vue imprenable sur la rivière et la campagne environnante.

Commencez par aller au nord-ouest sur Madison Street en direction de Linton Avenue sur 11,1 miles. Prendre la 2e à droite sur Clifton Avenue et parcourir 0,13 km jusqu'au bout de la rue.

Fondation Natchez historique

Site 6 : Clifton
Les troupes fédérales ont détruit cette somptueuse demeure des riches Natcheziens Frank et Charlotte Surget, apparemment parce qu'elle a entravé la construction de Fort McPherson. Après avoir visité la propriété avant sa démolition, le général de l'Union Thomas Kilby Smith a fait remarquer que « on se demande continuellement qu'un tel paradis pourrait être créé ici sur terre ».


Commencez par le sud-ouest sur Clifton Avenue en direction de Mulberry Street sur 0,09 mille. Prendre la 1ère à gauche sur Mulberry Street et parcourir 0,08 milles. Prendre la 2ème à gauche sur Linton Avenue et parcourir 0,31 miles. Tournez légèrement à gauche sur Maple Street et parcourez 0,04 milles. Tourner légèrement à gauche pour rester sur Maple Street et parcourir 0,26 mille. Le site de l'ancien hôpital de la Marine se trouve sur la droite.

Hôpital de la Marine

Fondation Natchez historique

Site 7 : Hôpital de la Marine
Conçu par Robert Mills, architecte du Washington Monument, le Marine Hospital était l'une des trente structures de ce type aux États-Unis. Les officiers fédéraux ont transféré de nombreux soldats qui avaient survécu à la campagne de Vicksburg, à l'installation de soins médicaux et de récupération.

Commencez par aller vers le nord sur Maple Street en direction du cimetière national sur 0,01 mille. Tournez légèrement à gauche sur Cemetery Road et parcourez 0,09 milles. Le cimetière municipal de Natchez est sur la droite.

Cimetière de la ville de Natchez

Fondation Natchez historique

Site 8 : Cimetière de la ville de Natchez
Aménagé en 1822, le cimetière de la ville de Natchez a été décrit comme l'un des plus intéressants et des plus beaux du Sud. Le cimetière est la dernière demeure de nombreux morts confédérés.

Commencez par vous diriger vers le nord sur Cemetery Road sur 0,31 mille. Les Jardins sont sur la droite.

Les jardins

Fondation Natchez historique

Site 9 : Les Jardins
En raison de sa proximité avec l'hôpital de la Marine et le cimetière de la ville, les troupes fédérales ont utilisé cette maison du XVIIIe siècle comme établissement médical.

Commencez par vous diriger vers le nord sur Cemetery Road sur 0,15 mille. Le cimetière national de Natchez est à droite.

Cimetière national de Natchez

Fondation Natchez historique

Site 10 : Cimetière national de Natchez
Le gouvernement fédéral a acheté le site original de 11 acres aux résidents locaux en 1866, bien que certaines des premières inhumations datent des années 1850. Les tombes notables incluent celles de Wilson Brown, un ancien esclave et récipiendaire de la médaille d'honneur, deux Buffalo Soldiers et des membres du 58th U.S. Colored Soldiers.

Commencez par vous diriger vers le sud sur Cemetery Road sur 0,55 milles. Prendre légèrement à droite sur Maple Street et parcourir 0,46 mille. Tournez à gauche sur Oak Street et conduisez 0,06 milles. Wigwam est sur la gauche juste après Wigwam Alley.

Troupes fédérales à Wigwam

Fondation Natchez historique

Site 11 : Wigwam
Douglas et Eliza Rivers ont été expulsés de leur maison, The Wigwam, au printemps 1864. Les troupes fédérales ont utilisé la maison comme caserne d'officiers et bureaux d'état-major. Cette photo montre des membres du 23e régiment d'infanterie de l'Iowa sous le porche.

Commencez en allant vers le sud-est sur Oak Street et prenez la première à gauche sur Myrtle Avenue et roulez sur 10 milles. Les Tours sont sur la droite.

Les tours

Fondation Natchez historique

Site 12 : Les Tours

Meilleur exemple d'architecture à l'italienne de Natchez, cette maison servait de quartier général à Fort McPherson. Les troupes de l'Union y résidèrent avec des membres de la famille Fleming jusqu'à leur expulsion en 1864.

Commencez par le sud-ouest sur Myrtle Avenue en direction d'Oak Street sur 0,10 mille. Prendre la 1ère à gauche sur Oak Street et parcourir .19 miles. Prendre la 3e à droite sur North Union Street et parcourir 0,04 milles. La brûlure est sur la droite.

La brûlure

Fondation Natchez historique

Site 13 : La brûlure
Le premier manoir purement néo-grec de Natchez, The Burn servait de bureaux au département d'ingénierie responsable de la conception et de la construction de Fort McPherson. Avant l'occupation, The Burn abritait la famille John Walworth.

Commencez par le sud-ouest sur North Union Street sur 0,09 mille. Shields Town House est sur la gauche.

Maison de ville de Shields

Fondation Natchez historique

Site 14 : Maison de ville de Shields
L'ancien propriétaire de la Fonderie Natchez, Maurice Lisle a construit cette maison à la fin des années 1850. Lisle vendit la fonderie en 1858 et devint monteur de gaz, installant des conduites et des conduites de gaz dans des dizaines de maisons et de commerces Natchez. L'armée de l'Union a embauché Lisle pour aider à la construction d'une usine d'eau à l'intérieur de Fort McPherson.

Commencez par aller vers le sud-ouest sur North Union Street sur 0,02 mille. Prenez la première à droite sur B Street et roulez sur 0,07 milles. Prendre la première à gauche sur North Commerce Street et parcourir .14 miles. Prendre la 2e à droite sur Monroe Street et parcourir 15 km. Prenez la 1ère à gauche sur North Wall Street et roulez sur 0,08 miles. Choctaw est sur la droite juste après High Street.

Choctaw

Fondation Natchez historique

Site 15 : Choctaw
Les troupes fédérales ont occupé la maison de George Malin Davis, un avocat Natchez et sécessionniste enragé connu sous le nom de « mangeur de feu ».

Commencez par aller vers le sud-ouest sur North Wall Street en direction de Jefferson Street sur 0,05 mille. Prendre la 1ère à droite sur Jefferson Street et parcourir 0,07 milles. Prendre la première à droite sur North Canal Street et parcourir 0,07 milles. Prendre la première à droite sur High Street et parcourir 0,22 miles. Stanton Hall est sur la gauche juste après North Pearl Street.

Salle Stanton

Fondation Natchez historique

Site 16 : Pavillon Stanton
Stanton Hall est l'une des grandes maisons du sud américain. En 1857, Frederick Stanton mourut peu de temps après l'achèvement de la maison. La veuve et la famille de Stanton ont continué à occuper le somptueux manoir tout au long du XIXe siècle.

Commencez par aller au sud-est sur High Street en direction de North Union Street sur 0,21 mille. Tournez à droite sur Franklin Street/US-84 Bus E/US-61 Bus N. Continuez à suivre US-84 Bus E/US-61 Bus N pendant .93 miles. Tournez à gauche sur Liberty Road et parcourez 0,07 milles. Tournez à gauche sur St. Catherine St/US-84 Bus/US-61 Bus S et parcourez 0,06 milles. Forks of the Road se trouve sur la gauche avant d'atteindre Junkin Street.

Carte historique des fourches de la route

Fondation Natchez historique

Site 17 : Fourches de la route
Avant la guerre de Sécession, Forks of the Road était le deuxième plus grand marché d'esclaves du Grand Sud. Après l'occupation fédérale de Natchez, des membres du 14e Wisconsin et du 58e U.S. Colored Troops ont travaillé toute la nuit pour détruire les enclos d'esclaves. La destruction du marché symbolisait la fin de l'esclavage dans le quartier de Natchez.

Commencez par l'ouest sur St. Catherine Street/US-84 Bus W/US-61 Bus S en direction de Rembert Street sur 0,01 mille. Prendre la 1ère à gauche sur Junkin Street et parcourir 0,09 milles. Prendre la 1ère à gauche dans East Franklin Street/US-84 Bus E/US-61 Bus N et parcourir 0,08 miles. Prendre la première à droite pour rester sur East Franklin Street et parcourir 0,02 miles. Tournez à gauche pour rester sur East Franklin Street et conduisez 0,07 milles. East Franklin devient Liberty Road, continuez sur Liberty Road pendant 0,62 mille. Tournez à gauche sur Old Pond Road et parcourez 0,5 km. Prendre la 2e à gauche sur Oakhurst Drive et parcourir 0,07 milles. Oakland est sur la droite. Si vous atteignez Bayou Lane, vous avez parcouru environ 0,1 mille de trop.

Oakland

Fondation Natchez historique

Site 18 : Oakland
La maison de John et Katherine Minor, cette maison était souvent appelée Union Hotel, en raison du fait que les propriétaires recevaient fréquemment des officiers fédéraux. Membre d'une importante famille de propriétaires d'esclaves, Katherine Minor s'est déjà décrite comme une "abolitionniste dans l'âme".

Commencez par aller vers le sud-est sur Oakhurst Drive en direction d'Old Pond Road sur 0,07 mille. Tournez à droite sur Old Pond Road et parcourez 0,04 milles. Prenez la première à droite sur Liberty Road et roulez sur 0,62 miles. Liberty Road devient East Franklin Street, continuez sur East Franklin Street sur 0,04 miles. Tournez légèrement à gauche sur Main Street et parcourez 0,32 miles. Main Street devient John A. Quitman Blvd., continuez sur John A. Quitman Blvd sur 0,15 mille. Monmouth est sur la droite. Si vous atteignez East Franklin Street, vous avez parcouru environ 0,1 mille de trop.

Site 19 : Monmouth
Des membres des 12e et 14e du Wisconsin et du 28e d'infanterie de l'Illinois ont campé sur la pelouse de Monmouth, l'ancienne résidence du général John Quitman, autrefois gouverneur de l'État du Mississippi et héros de guerre mexicain, décédé en 1858. Les filles de Quitman, qui avaient officiers confédérés mariés, ont continué à y résider pendant l'occupation fédérale.

Commencez vers l'est sur John A. Quitman Blvd. Prenez la première à droite sur Melrose Avenue et roulez sur .19 miles. Tournez à gauche sur Conner Circle. Linden a 0,04 milles d'avance.

Tilleul

Fondation Natchez historique

Site 20 : Tilleul
Jane Gustine Boyd Conner est souvent appelée la « Mère de la Confédération » de Natchez, car elle a envoyé ses cinq fils et ses trois gendres dans les rangs confédérés. La guerre a fait un lourd tribut à la famille de Jane Conner, elle perdrait un fils, un gendre, une belle-fille, une belle-sœur et sept petits-enfants pendant le conflit.

Commencez par le nord-ouest sur Conner Circle sur 0,04 mille. Tournez à gauche sur Melrose Avenue qui deviendra Melrose Montebello Parkway et parcourez .40 miles. Melrose est à gauche.

Melrose

Fondation Natchez historique

Site 21 : Melrose (site du National Park Service)
Bien que John McMurran, le constructeur de Melrose, soit considéré comme un homme de l'Union, son fils, John Jr., rejoint l'Artillerie légère de Quitman, une unité confédérée. Après l'occupation de Natchez, les troupes fédérales ont mis en place une ligne de piquetage à la porte d'entrée de McMurran tandis que des membres de la 58th U.S. Colored Troops s'entraînaient régulièrement dans la prairie avant, et McMurran a reçu une balle dans la tête alors qu'il rentrait de son cabinet d'avocats un soir. Il a perdu un œil mais a survécu.

Commencez par le nord sur Melrose Montebello Parkway sur 0,01 mille. Prendre la 1ère à gauche sur Ratcliff Place et parcourir 0,07 milles. Take the 2nd left onto Armstrong Street and drive .07 miles. Take the first right onto Duncan Avenue and drive .22 miles. Auburn is on the left.

Historic Natchez Foundation

Site 22: Auburn
Completed in 1812, Auburn was home to Stephen Duncan, widely recognized as one of the wealthiest planters in the South on the eve of the Civil War. In September 1863, the staunch Unionist and his family boarded the Forest Rose, a Union gunboat that had been put at their disposal. Duncan and his family lived in New York City for the remainder of the war.

Start out going west on Duncan Avenue toward Auburn Avenue for .44 miles. Turn left onto Homochitto Street and drive .02 miles. Hope Farm is on the left.

Historic Natchez Foundation

Site 23: Hope Farm
During the war, this house was home to the Elias Montgomery family. Three of the Montgomery sons would fight for the Confederacy, including Eli, Jr., age 14. Young Eli appears to have died in a Lauderdale Springs Hospital before seeing battle. He is buried in the Natchez City Cemetery with a tombstone emblazoned with the words, "Victim of War."

Start out going north on Homochitto Street for .31 miles. Dunleith is on the left .2 miles past Dunleith Street.

Dunleith

Historic Natchez Foundation

Site 24: Dunleith
The only remaining house in Mississippi with an encircling colonnade, Dunleith was built by Charles Dahlgreen, who raised two infantry units for service in the Confederacy. Dahlgreen's brother, John, however, became an admiral in the Union navy, a case of brother pitted against brother. During the Civil War, the Confederate sympathizer, Alfred Vidal Davis and his family resided at Dunleith.

Start out going northwest on Homochitto Street for .09 miles. Twin Oaks is on the right just past Arlington Avenue.

Twin Oaks

Historic Natchez Foundation

Site 25: Twin Oaks
Charles DuBuisson built the main portion of Twin Oaks in the 1850s, although sections of the house are believed to be much earlier. DuBuisson was a professor of classics at Jefferson College, and later, practiced law in Natchez. His son, also named Charles, was a corporal in the First Mississippi Light Artillery and later, served in Wirt Adam's regiment of the Mississippi Cavalry.

Start out going north on Homochitto Street for .33 miles. Stay straight to go onto Orleans Street and drive .28 miles. Take the 2nd right onto South Pearl Street and drive for .01 miles. Pleasant Hill is on the left. If you reach Washington Street you’ve gone a little too far.

Historic Natchez Foundation

Site 26: Pleasant Hill
This raised Greek Revival house was moved to its present location in the 1850s to make way for the construction of Magnolia Hall. During the war, members of the prominent Postlethwaite family, many of whom fought for the Confederacy, lived at Pleasant Hill.

Start out going northeast on South Pearl Street towards Washington Street for .08 miles. Magnolia Hall is on the right just past Washington Street. If you reach State Street you’ve gone a little too far.

Historic Natchez Foundation

Site 27: Magnolia Hall
Considered to be the last great mansion built in Natchez prior to the war, Magnolia Hall was home to the Henderson family. In May, 1864, Maj. Christensen, Chief of Staff to General Canby, and his fellow officers occupied the mansion. According to family letters, the Union soldiers "were well-behaved, sang well and liked to dance."

Start out going northeast on South Pearl Street for .14 miles. Take the 2nd left onto Main Street and drive for .08 miles. Take the 1st left onto South Wall Street and drive .09 miles. The Courthouse is on the left just past Market Street. If you reach Washington Street you’ve gone a little too far.

Adams County Courthouse

Historic Natchez Foundation

Site 28: Courthouse
Since its construction in 1820, this building has been the seat of Adams County government. It was remodeled in the 1920s. Photographers captured images, such as this one, of Union troops milling about the grounds.

Start out going southwest on South Wall Street for .07 miles. Take the first right onto Washington Street and drive .07 miles. Take the first right onto South Canal Street and drive for .23 miles. Take the 2nd right onto Franklin Street and drive .07 miles. Take the first right onto North Wall Street and drive .15 miles. Mercer House is on the right just past Market Street.

Mercer House

Historic Natchez Foundation

Site 29: Mercer House
The design of this house is attributed to Levi Weeks, an accomplished New York architect active in Natchez in the early 19th century. Later occupied by wealthy physician and planter, William Newton Mercer, the house was occupied by Federal troops who are depicted on the front steps in this photograph.

Start out going southwest on South Wall Street for .07 miles. Texada is on the right just past State Street. If you reach Washington Street you’ve gone a little too far.

Historic Natchez Foundation

Site 30: Texada
Built between 1793 and 1805 and considered the earliest brick house remaining in the Old Southwest Territory, Texada was appropriated by Federal troops in 1865. Lt. Theodore D. Johnson issued the order which specified that "all the furniture would be retained in the house."


The French, the Natchez Indians, and free people of Color

The first known free black person in Natchez was connected to the Natchez Indians and their struggle against French intrusion. In 1723, violence erupted between the French and the Natchez Indians, who dominated the region. The French were keenly aware of the role that black people played in the backcountry of their empire. On November 23, 1723, the minutes of the Superior Council of Louisiana reported a French ultimatum to end the current conflict with the Natchez. This demand read: “That they [the Natchez Indians] bring in dead or alive a negro who has taken refuge among them for a long time and [who] makes them [sic] seditious speeches against the French nation and who has followed them on occasions against our Indian allies.”

The French managed to arrest and to execute the unnamed African in 1723, but it has been impossible to trace the origins of this free man of color who endangered the French empire through his role as a black leader among Native Americans. By threatening the French position in the Natchez District, he upset the imperial and racial balance in the area and invoked the fear of a cross-racial alliance among Africans and the Southeastern Indians. The free African’s presence countered the divide-and-conquer strategy the French often employed in Indian relations and forced them to widen that strategy to keep slaves and American Indians in the region divided as well. An alliance between Africans, enslaved or free, and Indians was rightfully perceived as a fatal combination for European settlers. In 1729, this combination spelled disaster for the French colony at Natchez in what is referred to today as the Natchez Rebellion.


Légendes d'Amérique

Natchez Trace Map by Frederick Smoot, courtesy Tennessee Gen Web.

Mileposts and Sites:

For thousands of years, people have been using the Natchez Trace, today memorialized as the 442-mile Natchez Trace Parkway that winds its way through Mississippi, Alabama, and Tennessee, providing tourists exceptional scenery and thousands of years of American History.

The earliest known people to utilize the forested road, called a trace, were the Mississippi Mound builders, whose culture flourished from about 800 A.D. to 1500 A.D. These hunters and gatherers followed the early footpaths created by the foraging of bison, deer, and other large game that could break paths through the dense undergrowth. These early peoples also built roads, cultural centers, and numerous earthen monuments, which were used as burial sites and temples, several of which can still be seen along the Natchez Trace Parkway.

Later, the trace was frequented by the Choctaw, Chickasaw, and Natchez tribes, who called the region home and traveled upon the trail on hunting and trading expeditions. By the time the first European explorer, Hernando de Soto, came to the region, the path was well worn, and the Mississippi Mound builders were gone. Later, more explorers would use this “wilderness road,” followed by frontiersmen and pioneers.

Some of the Natchez Trace’s best-known travelers were farmers and boatmen from the Ohio River regions of Pennsylvania, Ohio, and Kentucky who floated supplies down to ports in Natchez, Mississippi and New Orleans, Louisiana at the beginning of the 1800s. Regardless of where they came from, they were collectively known as “Kaintucks.” Other famous figures traveled the Natchez Trace, including Meriwether Lewis, who had previously led the Lewis and Clark Expedition. While making his way from Missouri to Washington D.C. in 1809, he died under mysterious circumstances at a small cabin in Tennessee. He was buried there, where his body remains today. Just a few years later, General Andrew Jackson traveled on the Trace with his troops during the War of 1812.

13 Confederate Graves, Old Natchez Trace. Kathy Weiser

Though U.S. Troops began to improve the Natchez Trace beginning in 1801, it wasn’t until the War of 1812 that the military capitalized on the efforts. The popular path through Choctaw and Chickasaw lands became a vital thoroughfare when it was believed British ships threatened the Gulf Coast. Having traveled the Trace repeatedly on other business, General Andrew Jackson relied on the Trace several times to transport his troops. His cavalry traveled to Washington, Mississippi, just north of Natchez, on it in 1813, and when the troops were released without participating in the battle, the entire 2nd Division Tennessee Regiment slogged their way back along the Trace. Though the road was the best choice at the time, the troops still had to contend with knee-deep mud, oxen dying from the heat, an occasional rattlesnake, and a “heavy a shower of hail and rain that ever fell upon poor soldiers in the world,” according to soldier A.J. Edmundson. It was during this trip that Andrew Jackson earned his nickname “Old Hickory.”

From mid-1813 to mid-1814, Jackson and his troops left to fight the Creek War in Alabama. Jackson took one of the Natchez Trace’s newest residents, John Gordon, with him. Captain Gordon became the leader of one of Jackson’s companies of “spies,” or scouts. Gordon left his family and home at the Natchez Trace and the Duck River’s intersection and became a Tennessee hero of the Creek War. With the Creek War conclusion, Jackson and his troops again focused on Great Britain and the Gulf Coast. In 1815, the misery of the 1813 trip up the Trace was likely forgotten with a more celebratory journey.

Whether famous, infamous, or anonymous, travelers of the Natchez Trace relied heavily on this wilderness road that meandered through a diverse terrain of swamps, rivers, and rolling hills. The Trace was a road home, a path of exploration, and a link to the Old Southwest’s growing population. Over time, new roads and population centers were developed steamships carried people and supplies upstream, and the Old Trace fell out of use. Though the trace was no longer regularly used, it was not forgotten. Its’ centuries of history, legends, and lore of the many occupants and travelers along the trail would continue to “haunt” those who lived and traveled through the area. Tales of buried treasure, ghost stories, outlaws, witches, and more, became as much a part of the Natchez Trace as the pathway itself. (See: Legends and Mysteries of the Natchez Trace)

The Natchez Trace was officially reestablished as a unit of the National Park Service in 1938. Years later, in 2005, the Natchez Trace Parkway was completed, extending from Natchez, Mississippi to Nashville, Tennessee. Today, the route still serves as a connection between population centers and allows modern travelers to explore and discover earlier generations’ history and culture. The Parkway incorporates numerous visitor stops of historic, natural, and archeological interest, including seven Mississippi Mound sites. The Tupelo Visitor Center interprets the archeology and history of the Trace.

Continue next page for milepost/points of interest along the Trace.


Voir la vidéo: Exploring Abandoned Mississippi


Commentaires:

  1. Grimme

    À mon avis, il a tort. Écrivez-moi dans PM.

  2. Juro

    Faire des erreurs. Je suis en mesure de le prouver. Écrivez-moi en MP, parlez.

  3. Blade

    Oui c'est le cas...



Écrire un message