Navires de guerre français à l'ère de la voile 1786-1861, Rif Winfield et Stephen S. Roberts

Navires de guerre français à l'ère de la voile 1786-1861, Rif Winfield et Stephen S. Roberts


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Navires de guerre français à l'ère de la voile 1786-1861, Rif Winfield & Stephen S. Roberts

Navires de guerre français à l'ère de la voile 1786-1861, Rif Winfield & Stephen S. Roberts

Cet excellent ouvrage de référence couvre une période plus longue que les livres de l'auteur sur les navires de guerre britanniques. Nous commençons par le dernier grand programme de construction avant la Révolution, traversons les guerres révolutionnaires et napoléoniennes, puis passons à la période d'après-guerre, qui a vu la lente introduction de la vapeur. Nous terminons avec les premiers navires de guerre blindés, qui ont marqué le début d'une nouvelle ère de construction navale.

En raison de la plus grande période de temps, ce livre couvre plus de navires que les volumes britanniques, et la quantité de détails sur la carrière de service de chaque navire est donc considérablement réduite. L'accent est mis sur la conception, les spécifications et la construction, avec des détails pour chaque membre de chaque classe. Il y a aussi un bref compte rendu de la carrière de chaque navire, avec un accent particulier sur leur destin éventuel.

Les sections napoléoniennes montrent un grand avantage de la supériorité navale britannique - dans certaines sections, la majorité des navires finissent par être capturés par la Royal Navy et dans de nombreux cas utilisés contre leurs anciens propriétaires. Il existe quelques exemples du contraire, bien que la plupart des anciens navires britanniques au service de la France aient été capturés pendant la guerre d'indépendance américaine.

Il s'agit d'un ouvrage de référence très utile, fournissant l'autre côté de l'image aux livres sur les navires de guerre britanniques et démontrant l'énorme quantité d'efforts que les Français ont déployés dans leur flotte et une série de tentatives pour vaincre la puissance navale britannique.

Chapitres
1 - Les Trois-Ponts
2 - Navires de ligne à deux ponts, 80 à 100 canons
3 - Navires de ligne à deux ponts, 74 canons et moins
4 - Les plus grandes frégates (frégates de 24, 30 et 36 livres)
5 - Les petites frégates (frégates de 8, 12 et 18 livres)
6 - Corvette
7 - Les bricks
8 - Petits patrouilleurs à voile
9 - Voiliers canonnières et navires côtiers
10 - Voiliers divers
11 - Navires à aubes
12 - Avisos à vis et canonnières à vis
13 - Les grands transports
14 - Les petits transports

Post-scriptum
Cuirassés Broadside
Des frégates blindées
Batteries flottantes à toute épreuve

Auteur : Rif Winfield & Stephen S. Roberts
Édition : Relié
Pages : 464
Éditeur : Seaforth
Année : 2015



Navires de guerre français à l'ère de la vapeur 1859-1914

En 1859, la marine française était à son apogée, ayant combattu aux côtés des Britanniques pendant la guerre de Crimée et développé une formidable flotte de navires de ligne à vapeur rapides à coque en bois. Mais cette même année, les marines du monde ont dû recommencer à zéro lorsque l'architecte naval français Dupuy de Lomé a présenté le cuirassé à toute épreuve. La marine française connaît alors trois phases tumultueuses. Dans les années 1860 et 1870, il s'est concentré sur la construction d'une nouvelle flotte à la structure traditionnelle dans laquelle les cuirassés à coque en bois ont cédé la place aux navires en fer et en acier dotés de canons et d'un blindage massifs. Dans les années 1880 et 1890, cet effort a été interrompu par une lutte vigoureuse entre les marins de cuirassés et les partisans des croiseurs rapides en acier et des petites vedettes lance-torpilles, quittant la France à la fin des années 1890 avec peu de nouveaux cuirassés (aucun aussi grand que les meilleurs navires étrangers) mais quelque deux cents vedettes lance-torpilles. La crise de Fachoda en 1898 a révélé la faiblesse de la marine française et entre 1900 et 1914, les Français se sont concentrés sur la construction d'une puissante flotte de combat. En 1914, cette flotte restait loin derrière celles de la Grande-Bretagne et de l'Allemagne en nombre, mais pris individuellement, les navires de guerre français restaient parmi les meilleurs au monde.

Ce livre est la première liste complète en anglais des plus de 1400 navires de guerre qui ont été ajoutés à la liste officielle de la flotte de la marine française entre le 1er janvier 1859 et la Première Guerre mondiale. Il comprend tout, des plus grands cuirassés à une petite canonnière blindée qui ressemblait à un flotteur. Oeuf. Les navires sont répertoriés en trois parties distinctes pour garder les navires contemporains ensemble, puis par type et classe de navire. Pour chaque classe, le livre fournit un historique de la conception expliquant pourquoi les navires ont été construits, des caractéristiques techniques substantielles pour les navires achevés et après des reconstructions majeures, et des jalons de carrière sélectionnés, y compris le destin ultime de chaque navire. Comme ses prédécesseurs écrits conjointement avec Rif Winfield, French Warships in the Age of Sail 1626-1786 et French Warships in the Age of Sail 1786-1861, avec lesquels il forme le troisième d'une trilogie, il fournit une image complète de l'évolution globale des navires de guerre français sur une période de près de trois siècles.
montre plus


Contenu

Mignonne fut construit à Cherbourg de 1794 à 1797 et fut lancé le 15 octobre 1795. Entre le 3 et le 16 septembre 1797, il servit à Cherbourg sous le commandant Jourdan. [3]

Sous les ordres du lieutenant Yset, elle participe à la campagne des Caraïbes menée par l'amiral Louis Thomas Villaret de Joyeuse en 1803. Elle participe à la prise du fort Graville le 6 février et du camp de Louise le 8 février. [4]

Le 28 juin 1803, alors qu'il naviguait avec la frégate Poursuivante, elle a rencontré un convoi britannique de Saint-Domingue, une partie du blocus de Saint-Domingue. L'une des escortes, le HMS Goliath, naviguait au large du cap Nicholas Mole, pour essayer de trouver deux navires vus plus tôt. elle a rencontré Mignonne à 10h45, et après quelques coups de feu l'a capturée à 11h45. [5] [6] Selon les mots du capitaine James Brisbane, Mignonne était un « navire à voile rapide remarquable Corvette ». Elle portait seize longs canons de 18 livres, dont six avaient atterri. [Note 2] Son équipage de seulement 80 hommes était sous les ordres du commandant Jean-Pierre Bargeau, [8] et elle était à deux jours d'Aux-Cayes, naviguant vers la France via le Cap. [5]

Mignonne faisait partie d'un certain nombre de prix britanniques qui sont arrivés à la Jamaïque entre le 2 et le 16 juillet. [9]

La Royal Navy l'a mis en service en tant que sloop de guerre de 18 canons HMS Mignonne, mais ne l'a jamais commandée. [1] Son capitaine était le commandant Edward Hawker. [Note 3]

En juin 1804 Mignonne a débarqué au large de Lucca, en Jamaïque. Désirée le remorquait jusqu'à Port Royal lorsque, le 9 juillet à 01h00, un éclair a frappé Mignonne, tuant trois marins, en blessant cinq (ou neuf) et causant des dommages au navire. [10] [11] Hawker a signalé que le boulon a brisé le mât supérieur et a fendu le mât principal à la quille. [12]

Le 13 octobre Mignonne capturé le brick français St. Antonio y les Animas, qui était dans lest. [13]

En décembre 1804 Mignonne a été déposé dans la boue à Port Royal, en Jamaïque. [14] Elle a ensuite été condamnée. [1]


[PDF] [EPUB] Navires de guerre français à l'ère de la voile 1786 – 1861 : conception, construction, carrières et destins Télécharger

Si vous vous demandez toujours comment obtenir gratuitement l'EPUB PDF du livre Navires de guerre français à l'ère de la voile 1786 – 1861: Design, Construction, Careers and Fates de Rif Winfield. Cliquez sur les boutons ci-dessous pour commencer à télécharger French Warships in the Age of Sail 1786 – 1861: Design, Construction, Careers and Fates by Rif Winfield PDF EPUB sans inscription. C'est gratuit télécharger Navires de guerre français à l'ère de la voile 1786 – 1861 : conception, construction, carrières et destins par Rif Winfield livre complet en version électronique.


Navires de guerre français à l'ère de la voile 1626-1786

Les origines d'une marine à voile française permanente remontent aux travaux du cardinal de Richelieu dans les années 1620, mais cette force navale déclina rapidement dans les années 1650 et une Marine Royale virtuellement nouvelle dut être recréée par Colbert à partir de 1661. Par la suite, Louis La marine XIV"s s'est rapidement développée pour devenir la plus grande et la plus puissante du monde, tout en se faisant une réputation pour la qualité de la conception de ses navires qui a duré jusqu'au bout des voiles. Le XVIIIe siècle devait voir la défaite et le déclin, le renouveau et la victoire, mais en 1786, la marine française était sortie de sa guerre navale la plus victorieuse après avoir souvent battu ou déjoué la marine britannique au combat, et dans le processus apportant une contribution majeure à l'indépendance américaine. .

Ce livre est la première liste complète de ces navires en anglais, et suit le modèle établi par son volume d'accompagnement sur la période 1786 - 1861 en fournissant une profondeur impressionnante d'informations. Il est organisé par tarif, classification et classe, avec des données techniques et de construction importantes, suivis des faits saillants de la carrière de chaque navire dans chaque classe. Ainsi, pour la première fois, il est possible de se faire une idée précise de l'évolution globale des navires de guerre français tout au long de l'ère de la voile.

Certain de devenir l'ouvrage de référence standard en anglais, sa publication est de la plus haute importance pour tout historien naval et lecteur généraliste intéressé par les marines de l'ère de la voile.


Des œuvres comparables à "Les navires de guerre français à l'ère de la voile" ?

Bienvenue sur r/AskHistorians. S'il te plaît Lisez nos règles avant de commenter dans cette communauté. Comprenez que les commentaires enfreignant les règles sont supprimés.

Nous vous remercions de l'intérêt que vous portez à ce question, et votre patience dans l'attente d'une réponse approfondie et complète, ce qui prend du temps. Veuillez considérer En cliquant ici pour RemindMeBot, en utilisant notre extension de navigateur ou en obtenant le résumé hebdomadaire. En attendant, notre Twitter, Facebook et Sunday Digest proposent un excellent contenu qui a déjà été écrit !

Je suis un bot, et cette action a été effectuée automatiquement. S'il te plaît contactez les modérateurs de ce subreddit si vous avez des questions ou des préoccupations.

Les Navires de guerre français à l'ère de la voile fait partie d'une série plus large qui couvre les autres grandes puissances maritimes. Le volume russe en particulier est très bon :

Navires de guerre britanniques à l'ère de la voile, 1603-1714 : conception, construction, carrières et destins - Rif Winfield

Navires de guerre britanniques à l'ère de la voile, 1714-1792 : conception, construction, carrières et destins - Rif Winfield

Navires de guerre britanniques à l'ère de la voile, 1793-1817 : conception, construction, carrières et destins - Rif Winfield

Navires de guerre britanniques à l'ère de la voile, 1817-1863 : conception, construction, carrières et destins - Rif Winfield

Navires de guerre français à l'ère de la voile, 1626-1786 : conception, construction, carrières et destins - Rif Winfield

Navires de guerre français à l'ère de la voile, 1786-1861 : conception, construction, carrières et destins - Rif WInfield et Stephen S Roberts

Navires de guerre russes à l'ère de la voile, 1696-1860 : conception, construction, carrières et destins - Eduard Sozaev et John Tredrea

Navires de guerre hollandais à l'ère de la voile 1600 - 1714 par James Bender

Un volume espagnol est également en préparation.

Le site Web Three Decks est également très bon pour les listes de navires, en particulier pour les petites puissances. La liste des sources vaut également le détour.

Stephen S. Roberts, l'auteur des volumes français a également un site Web pour la marine française post-napoléonienne

The Sail and Steam Navy List: All the Ships of the Royal Navy 1815-1889 par Rif Winfield et David Lyon couvre également les navires à vapeur ultérieurs

First Rate: The Greatest Warship of the Age of Sail par Rif Winfield couvre le développement des navires de premier ordre dans la marine anglaise/britannique

The Ship of the Line: A History in Ship Models de Brian Lavery et The Sailing Frigate: A History in Ship Models de Robert Gardiner sont bons pour retracer le développement technologique des navires au cours de la période

Warships of the Napoleonic Era: Design, Development and Deployment par Robert Gardiner couvre le développement des navires des grandes puissances européennes et des États-Unis

Before the Ironclad: Warship Design and Development, 1815-1860 par David K ​​Brown couvre les développements technologiques de la fin des guerres napoléoniennes au développement de l'Ironclad du point de vue des concepteurs de navires

Le navire de soixante-quatorze canons (4 volumes) et l'histoire de la frégate française 1650-1850, tous deux de Jean Boudriot, sont des histoires incroyablement détaillées de la conception et de la construction de navires de guerre français.

Nelson&# x27s Navy: The Ships, Men and Organization, 1793-1815 par Brian Lavery donne un aperçu holistique de la Royal Navy au cours de la période, y compris les types de navires.


Critique de livre Critique de livre : "FRENCH WARSHIPS in the Age of Sail 1626 - 1786" par Rif Winfield & Stephen S. Roberts

Les origines d'une marine à voile française permanente remontent aux travaux du cardinal de Richelieu dans les années 1620, mais cette force navale déclina rapidement dans les années 1650 et une Marine Royale virtuellement nouvelle dut être recréée par Colbert à partir de 1661. Par la suite, Louis La marine XIV"s s'est rapidement développée pour devenir la plus grande et la plus puissante du monde, tout en se faisant une réputation pour la qualité de la conception de ses navires qui a duré jusqu'au bout des voiles. Le XVIIIe siècle devait voir la défaite et le déclin, le renouveau et la victoire, mais en 1786, la marine française était sortie de sa guerre navale la plus victorieuse après avoir souvent battu ou déjoué la marine britannique au combat, et dans le processus apportant une contribution majeure à l'indépendance américaine. .

Ce livre est la première liste complète de ces navires en anglais, et suit le modèle établi par son volume d'accompagnement sur la période 1786 - 1861 en fournissant une profondeur impressionnante d'informations. Il est organisé par tarif, classification et classe, avec des données techniques et de construction importantes, suivis des faits saillants de la carrière de chaque navire dans chaque classe. Ainsi, pour la première fois, il est possible de se faire une idée précise de l'évolution globale des navires de guerre français tout au long de l'ère de la voile.

Certain de devenir l'ouvrage de référence standard en anglais, sa publication est de la plus haute importance pour tout historien naval et lecteur généraliste intéressé par les marines de l'ère de la voile.

"Ceci est très utile pour ceux d'entre nous qui ont besoin d'une référence pratique et rapide à une variété de navires. Les citations abondantes. f vous avez besoin d'un . livre de référence de premier ordre pour explorer les carrières des navires de guerre à l'ère de la voile, il n'y a vraiment pas de meilleure source. " --Goudrons britanniques, 1740-1790

"Les navires de guerre français à l'ère de la voile 1626-1786 : conception, construction, carrières et destins par l'historien naval Rif Winfield avec l'aide de Stephen S. Roberts est la première liste complète de ces navires en anglais, et suit le modèle défini par son compagnon volume, British Warships in the Age of Sail, 1793-1817: Design, Construction, Careers and Fates en fournissant une profondeur impressionnante d'informations. Abondamment illustré d'illustrations en noir et blanc et d'images de construction de navires, les navires de guerre français à l'ère de la voile 1626-1786 sont incroyablement informatifs et complets, ce qui en fait un outil idéal et recommandé sans réserve pour les collections d'histoire navale et les bibliothèques personnelles, communautaires, collégiales et universitaires. étudie les listes de lecture." --Critique de livre du Midwest


Rif Winfield a fait l'étude d'une vie ou le navire de guerre à voile. Outre un certain nombre d'articles de revues, il est l'auteur de The 50 gun Ship (publié en 1997) et était responsable de la réalisation de The.Sail & Steam Navy List: All the Ships of the Royal Navy 1815-1889. Cette œuvre monumentale avait été planifiée par David Lyon dans le prolongement de sa Sailing Navy List mais laissée incomplète à sa mort prématurée. Rif a non seulement comblé les nombreuses lacunes restantes avec des recherches originales, mais a également révisé et élargi le matériel existant, en veillant à ce qu'il soit précis, exhaustif et original. Il a suivi cela avec la tâche encore plus exigeante de retrouver les détails de la carrière de littéralement des milliers de voiliers de guerre britanniques, dont beaucoup ont eu peu d'impact sur les archives écrites. Cette compilation minutieuse d'informations a été publiée en quatre volumes couvrant les périodes 1603-1714, 1714-1792, 1793-1817 et 1817-1863. Cette couverture des navires de la marine britannique pendant les trois siècles et demi où ils ont été principalement propulsés à la voile est méticuleusement recherchée et exhaustive, constituant l'un des ouvrages de référence les plus importants dans le domaine de l'histoire navale.

Stephen S Roberts a visité pour la première fois les archives navales françaises à Paris en 1964 dans le cadre d'une thèse de premier cycle à l'Université de Harvard. Après cinq années de service à flot en tant qu'officier sur des destroyers de l'US Navy, il est revenu en 1973 pour II mois de recherche pour une thèse de doctorat, "L'introduction de la technologie de la vapeur dans la marine française, 1818-1852". Après avoir obtenu son doctorat de l'Université de Chicago en 1976, il a continué à visiter les archives navales françaises, recueillant des documents supplémentaires pour ce qui est devenu ce livre. En 1987, il a édité pour publication un ouvrage classique de Theodore Ropp, The Development of Modern Navy: French Naval Policy 1871-1904. Bénévole au US Naval Historical Center pendant plus de 30 ans, il a préparé un volume de référence détaillé en 1991, Register of Ships of the US Navy, 1775-1990, Major Combatants, qui était une mise à jour radicale d'un volume de 1969 par K Jack Bauer , et il exploite actuellement un site Web contenant des informations détaillées sur les navires auxiliaires de l'US Navy et d'autres sujets, www.shipscribe.com. Ce livre poursuit la collaboration fructueuse entre les deux commencée avec French Warships in the Age of Sail 1786-1861, publié en 2015.


Préface
Remerciements
Structure et organisation du livre
Technologie et organisation navales françaises de Colbert à Castries
Le petit navire de ligne à trois ponts
Calibres mixtes sur les ponts d'armes à feu
Changements dans le classement des navires, 1669-1716
Apparence et conception
Drapeaux
Ordonnance
Niveaux de dotation
Administration de la Marine
Chantiers navals et infrastructures
Utilisation des navires de la Marine pour la course corsaire (Armaments Mixtes)
Aperçu historique
Chronologie
Opérations navales françaises de 1626 à 1786
Sources et bibliographie
Glossaire et abréviations
Préambule : L'Héritage de Richelieu et Mazarin — Navires de la Marine française de 1626 à 1661
(A) La flotte française en septembre 1661.
Chapitre 1 Le premier rang (Vaisseaux du premier rang) avec 80 canons ou plus après 1715
(A) Navires en service au 9 mars 1661
(B) Navires acquis à partir du 9 mars 1661
(C) Navires acquis à partir du 15 avril 1689
(D) Navires à trois ponts acquis à partir du 1er septembre 1715
(E) Navires à deux ponts de 80 canons (Vaisseaux de 80) acquis à partir de 1740
Chapitre 2 Le Second Rang (Vaisseaux du second rang) avec 68 à 78 canons après 1715
(A) Navires en service au 9 mars 1661
(B) Navires acquis à partir du 9 mars 1661
(C) Navires acquis à partir du 15 avril 1689
(D) Navires à deux ponts de 74 canons (Vaisseaux de 74) acquis à partir du 1er septembre 1715
Chapitre 3 Le troisième rang (Vaisseaux du troisième rang) avec 56 à 66 canons après 1715
(A) Navires en service au 9 mars 1661
(B) Navires acquis à partir du 9 mars 1661
(C) Navires acquis à partir du 15 avril 1689
(D) Navires armés de 24 et 36 livres acquis à partir du 1er septembre 1715
(E) Navires armés de 18pdr acquis à partir du 1er septembre 1715
Chapitre 4 Le quatrième rang (Vaisseaux du quatrième rang) avec 40 à 54 canons après 1715, parfois décrit comme des frégates du 1er ordre (Frégates du 1 er ordre), et des frégates armées de 12pdr et plus grandes après 1747
(A) Navires en service au 9 mars 1661
(B) Navires acquis à partir du 9 mars 1661
(C) Navires acquis à partir du 15 avril 1689
(D) Navires acquis à partir du 1er septembre 1715
(E) Frégates armées de 12pdr (Frégates de 12) acquises à partir de 1747
(F) Navires armés de 12pdr (deux ponts) acquis en 1770
(G) Frégates armées de 18pdr (Frégates de 18) acquises à partir de 1772
Chapitre 5 Le cinquième rang (Vaisseaux du cinquieme rang) parfois décrit comme des frégates du 2e ordre (Frigates du 2' ordre), et des frégates armées de 8pdr après 1740
(A) Navires en service au 9 mars 1661
(B) Navires acquis à partir du 9 mars 1661
(C) Navires acquis à partir du 15 avril 1689
(D) Navires acquis à partir du 1er septembre 1715
(E) Frégates de 8pdr (Frégates de 8) acquises à partir de 1740
Chapitre 6 Frégates légères (Frégates légères)
(A) Frégates en service au 9 mars 1661
(B) Frégates acquises à partir du 9 mars 1661 49
(C) Frégates acquises à partir du 15 avril 1689
(D) 6pdr frégates armées légères acquises à partir du 1 54 septembre 1715
(E) Frégates légères armées de 8 et 12 pdr acquises du 55 au 1er septembre 1715
Chapitre 7 Bombardiers et autres embarcations de guerre côtière (Galiotes 239 56 a mortiers, Galiotes a bombes, Prames, Chaloupes-canonnières, etc.)
Bombardiers

(B) Navires acquis à partir du 9 mars 1661
(C) Navires acquis à partir du 15 avril 1689
(D) Navires acquis à partir du 1er septembre 1715
Poussettes (Poussettes)
(D) Navires acquis à partir du 1er septembre 1715
Batteries flottantes
(D) Navires acquis à partir du 1er septembre 1715
Canonnières (Chaloupes-canonnières) et canonnières (Chaloupes-carcassières)
(B) Navires acquis à partir du 9 mars 1661
(C) Navires acquis à partir du 15 avril 1689
(D) Navires acquis à partir du 1er septembre 1715
Chapitre 8 Fireships (Brklots)
(A) Navires en service au 9 mars 1661
(B) Navires acquis à partir du 9 mars 1661
(C) Navires acquis à partir du 15 avril 1689
(D) Navires acquis à partir du 1er septembre 1715
Chapitre 9 Magasins et cargos (flûtes et gabarres) Magasins (flûtes)
(A) Navires en service au 9 mars 1661
(B) Navires acquis à partir du 9 mars 1661
(C) Navires acquis à partir du 15 avril 1689
(D) Navires acquis à partir du 1er septembre 1715
Navires de charge (Gabarres)
(A) Navires acquis à partir de 1714
Chapitre 10 Corvettes et Barques Longues
(A) Navires en service au 9 mars 1661
(B) Navires acquis à partir du 9 mars 1661
(C) Navires acquis à partir du 15 avril 1689
(D) Corvettes avec canons 4pcir acquises à partir de décembre 1715
(E) Corvettes avec des canons 6pdr (ou plus lourds) acquis à partir de 1763
Chapitre 11 Navires de guerre mineurs - Types de Ponant (Barques, Brigantines, Snows, Cutters, Luggers, Schooners, Brigs, etc.)
(A) Navires en service au 9 mars 1661
(B) Navires acquis à partir du 9 mars 1661
(C) Navires acquis à partir du 15 avril 1689
(D) Navires acquis à partir du 1er septembre 1715
Chapitre. 12 navires de guerre mineurs - types Levant (Barques, Brigantines, Tartanes, Felouques, Xebecs, etc.)
(A) Navires en service au 9 mars 1661
(B) Navires acquis à partir du 9 mars 1661
(C) Navires acquis à partir du 15 avril 1689
(D) Navires acquis à partir du 1er septembre 1715
Chapitre 13 Navires de soutien mineurs
Navires de charge
(A) Navires en service au 9 mars 1661
(B) Navires acquis à partir du 9 mars 1661
(C) Navires acquis à partir du 15 avril 1689
(D) Navires acquis à partir du 1er septembre 1715
Navires de ravitaillement et de patrouille
(C) Navires acquis à partir du 15 avril 1689
(D) Navires acquis à partir du 1er septembre 1715
Yachts, Traversiers et Paquebots
(B) Navires acquis à partir du 9 mars 1661
(C) Navires acquis à partir du 15 avril 1689
(D) Navires acquis à partir du 1er septembre 1715
Addendum The Galley Corps (corps des galères)
(A) Navires acquis avant le 9 mars 1661
(B) Navires acquis à partir du 9 mars 1661
(C) Navires acquis à partir du 15 avril 1689
(D) Navires acquis à partir du 1er septembre 1715
Annexe A. Force de la marine française, 1660-1786
Annexe B. Dépenses financières de la marine française, 1662-1786
Annexe C. Grades et changements de grades des navires de guerre français, I 669-1789
Annexe D. Armement standard des navires français, 1674 et 1689
Annexe E. Monarques français, chefs politiques et navals, 1626-1786
Annexe F Sélection de maîtres charpentiers et maîtres sculpteurs français, 1661-1786
Annexe G. Postes d'action du navire de 80 canons de la ligne Foudroyant de 1750
Annexe H. Changements de nom des navires de masse de Colbert du 24 juin 1671
Annexe J. Listes de la flotte française en 1672 – 1702 – 1712 – 1723 – 1734 – 1743 – 1752 – 1765 -1772 et 1786
Index des navires nommés

C'est un livre que je recommande vivement. Les étudiants de la conception et de la construction de la Royal Naval britannique à l'ère de la voile connaissent déjà la vaste série compilée par Rif Winfield au cours de près de deux décennies de dévouement. Les étudiants en conception et construction navales françaises au cours de la même période auront presque certainement acquis et étudié les navires de guerre français bien reçus et structurellement similaires à l'âge de la voile 1786-1861, qui étaient eux-mêmes une collaboration entre les deux auteurs du présent ouvrage. Ce nouvel ouvrage représente en fait une préquelle du premier volume de la série et est, à mon avis, d'une importance encore plus fondamentale pour les étudiants du sujet que son prédécesseur. Pourquoi? Parce que le matériel sur cette période antérieure de la conception et de la construction française, bien qu'il soit disponible en français pour les étudiants d'Alain Demerliac et de Jean Boudriot, était un peu plus fragmentaire et difficile à traiter même pour des étudiants passionnés par le sujet. Les auteurs de cette compilation actuelle en anglais se sont non seulement donné beaucoup de mal pour organiser le ou les systèmes français souvent trop complexes de classification des navires de guerre, mais ont également effectué eux-mêmes de nombreuses recherches originales pour combler et résoudre les lacunes. et les divergences de ces deux plus excellents auteurs français. Les deux coauteurs ont le très grand avantage d'être parfaitement bilingues, mais Stephen Roberts a l'avantage supplémentaire d'avoir fait ses armes en faisant des recherches dans les archives navales françaises en vue de son doctorat.
Je doute plutôt qu'une présentation plus autorisée des données sur la totalité de la construction navale française dans les années pré-révolutionnaires soit jamais accomplie, mais ce volume important a une valeur au-delà d'une compilation de détails sur les navires de guerre à voile et à rames et auxiliaires français. .
Les lecteurs peu intéressés par les détails de construction et les histoires opérationnelles des navires français individuels, mais intéressés par les impératifs de conception, tant à l'intérieur qu'à l'extérieur de la France elle-même, qui ont conduit la politique navale française peuvent trouver leur bonheur dans les préambules descriptifs des différentes sections du travail. Ce n'est pas seulement une compilation de données pour les passionnés de données (comme moi), mais un point de départ précieux pour une analyse comparative des différentes flottes construites par les grandes puissances dans les années précédant l'ère de la vapeur.
Les lecteurs moins intéressés par les navires eux-mêmes, mais par ce qui a été fait avec eux peuvent utiliser les différentes sections de l'introduction comme un résumé de l'histoire opérationnelle de la marine française, tandis que même les étudiants de base de l'histoire politique et économique française sous le règne du Louis trouver beaucoup de valeur dans la documentation de base présentée.
Enfin, les lecteurs qui apprécient les livres pour leur contenu visuel ont un régal en magasin. Bien que les illustrations, les voilages et les profils soient en noir et blanc, ils représentent (je soupçonne) le travail affectueux et anonyme de l'éditeur de la série chez Seaforth Publishing, Robert Gardiner, dont l'accès à un tel matériel est sans égal en raison de ses décennies de travailler sur le terrain. Les légendes des illustrations sont, je le soupçonne encore, l'œuvre de ces trois messieurs et valent à elles seules le prix du livre.
J'avoue être un peu partial à ce sujet, car je suis ami avec les auteurs et j'ai vu ce projet se dérouler lentement et péniblement pendant plusieurs années, mais je ne saurais trop le recommander.

Pour compléter les informations de la Marine française, veuillez également consulter l'autre Critique de livre de
NAVIRES DE GUERRE FRANÇAIS à l'âge de la voile 1786 - 1862
par Rif Winfield et Stephen S. Roberts


Navires de guerre français à l'ère de la voile 1786-1861, Rif Winfield et Stephen S. Roberts - Histoire

"très bienvenu et très attendu" - Roger Marsh, Expédié dans Scale Magazine

Besoin d'un convertisseur de devises ? Consultez XE.com pour les tarifs en direct

Autres formats disponibles Prix
Les navires de guerre français à l'ère de l'ePub (87,3 Mo) ajouter au panier &livre20.00

En 1786, la marine française venait de sortir de sa guerre la plus victorieuse du XVIIIe siècle, ayant souvent battu ou déjoué la Royal Navy au combat, et apporté une contribution majeure à l'indépendance américaine. La réputation de la conception de ses navires et de ses compétences au combat n'a jamais été aussi élevée, mais en quelques années, les effets de la Révolution française ont dévasté son efficacité, entraînant défaite après défaite. De beaux navires ont continué à être construits, mais même sous l'influence dynamique de Napoléon, la marine ne s'est jamais suffisamment rétablie pour modifier l'équilibre de la puissance maritime. Ce n'est qu'après 1815 que la marine a repris vie, épousant l'innovation technique et l'invention, pour produire certains des navires les plus avancés de l'époque.

Ce livre est la première liste complète de ces navires en anglais, et suit le modèle établi par la série d'accompagnement sur les navires de guerre britanniques à l'ère de la voile en fournissant une profondeur impressionnante d'informations. Il est organisé par tarif, classification et classe, avec d'importantes données techniques et de construction, suivi d'un résumé concis des carrières de chaque navire dans chaque classe. Ainsi, pour la première fois, il est possible de se faire une idée précise de l'évolution globale des navires de guerre français dans la seconde moitié de l'ère de la voile.

Une image complète de l'évolution globale des navires de guerre français dans la seconde moitié de l'ère de la voile, et qui a sa place particulière dans mon propre étagère de référence.

Lire l'avis complet ici

Blog de Julian Stockwin

Ce magnifique nouveau volume de Winfield et Roberts sur les navires de guerre français aux XVIIe et XVIIIe siècles, couvrant la période presque jusqu'au déclenchement des guerres révolutionnaires et napoléoniennes, fournit une quantité prodigieuse de détails sur tous les navires de cette époque.
Clairement pas un livre à l'heure du coucher, ce compendium magistral fournit une source majeure de détails sur la marine française pour l'historien naval sérieux. Magnifiquement produit avec une multitude d'images, de diagrammes et de plans en noir et blanc fortement recommandés.

Ragots

Ce livre est le dernier d'une série d'excellents ouvrages de référence navals de l'ère de la voile publiés par Seaforth Publishing.

Les informations sur les différents navires catalogués sont complètes, ce sont des ouvrages de référence inestimables et Seaforth doit être félicité pour la production de ces titres.

La Dépêche Nelson Automne 2016

Une ressource inestimable qui complète les quatre volumes précédents de Winfield couvrant le navire de guerre britannique de 1603 à 1863 ainsi que les travaux de Seaforth sur les navires de guerre russes et néerlandais à l'ère de la voile. Ensemble, ces sept volumes forment une étude définitive d'un sujet de grande valeur et d'intérêt pour les historiens de la marine ainsi que pour les lecteurs en général. Le volume de la marine française couvre la Grande Guerre de 1792-1815, la guerre de Russie (1853-1856), les premiers navires à vapeur français et les premiers cuirassés bordés.

Il devrait plaire à un large éventail de lecteurs. La formule vous sera familière. Des chapitres séparés traitant de chaque type de navire, divisés par ordre chronologique et chaque entrée accompagnée - dans la mesure du possible - de notes détaillées sur la construction et, dans certains cas, de remarques sur l'histoire d'un navire. Le plus poignant est peut-être l'entrée de Bucentaure. 'Capturé à Trafalgar par les Britanniques, repris par son équipage le lendemain. mais détruit l'entrée de Cadix. Winfield a pris deux volumes pour couvrir la même période de la Royal Navy, donc inévitablement il y a moins d'informations. Néanmoins, Winfield et Roberts parviennent à raconter l'histoire de la marine de Bonaparte. C'est un travail de recherche monumental, un ajout important à l'érudition et un nouvel ouvrage de référence standard pour lequel Winfield et Roberts méritent de chaleureuses félicitations.

Navires de guerre IFR, novembre 2016

L'auteur Rif Winfield a l'expertise d'une vie du navire de guerre à voile. Il est spécialiste des voiliers de guerre britanniques et a écrit un certain nombre de livres très appréciés sur la marine à voile. Dans ce projet sur les navires de guerre français de la période 1786-1861, Winfield a trouvé son frère d'armes en Stephen Roberts, qui est une autorité américaine de premier plan sur les navires de guerre français, et ceux du XIXe siècle en particulier. Ce livre est la première liste complète de ces navires en anglais, et suit le modèle établi par la série d'accompagnement sur les navires de guerre britanniques à l'ère de la voile en fournissant une profondeur impressionnante d'informations.

Le miroir du marin

Il s'agit d'un ouvrage de référence très utile, fournissant l'autre côté de l'image aux livres sur les navires de guerre britanniques et démontrant l'énorme quantité d'efforts que les Français ont déployés dans leur flotte et une série de tentatives pour vaincre la puissance navale britannique.

Histoire de la guerre Web

L'étendue des nouveaux travaux de recherche d'archives dont il est question ici est stupéfiante et inimaginable il y a 50 ou 60 ans. Le livre éclipse tout volume précédent à certains égards importants et ajoute une exhaustivité, une précision et une illustration qui dureront de nombreuses années à venir. It reflects the many years the author has spent searching out bits and pieces of data among large central state archives.
The stories of many of these ships previously were hopelessly obscure, based on very limited published information, but now become readily available in finely nuanced detail.

Warship International - May 2016

Rif Winfield is known for his excellent series of books detailing the composition of the Royal Navy's sailing fleet from the smallest craft to the largest line of battle vessel, from the early 1600s to the closure of sail in 1863. Now, with Stephen S. Roberts, they have put together a volume covering the French Navy for the period from the wars of 1986 and the French Revolution, through the Napoleonic period to the cessation of sail and introduction of steam in 1861.

A truly stupendous volume full of facts and information on a vessel by vessel basis. The authors have truly excelled themselves and following the layout adopted for the volumes covering the British Navy, have produced what is a complimentary "Bible" of the French Navy during this period.

South West Soundings May 2016

A very welcome and eagerly-awaited further addition to the series of fine volumes of being built up by Seaforth Publishing.

Beautifully produced to a very high quality level, this is an indispensable volume for any researcher, maritime historian, modeller or serious student of the naval ships of the French nation that was, throughout the period covered, continually Britain's arch-rival and major enemy at sea, and also one that was a respected and much-imitated leader in naval architecture and maritime technical advancement.

Ships in Scale - March/April - Roger Marsh

This book is quite a remarkable work of reference, and deserves to be included in the library of everyone interested in this period of maritime naval history.

South West Maritime History Society

As featured on

Pirates and Privateers - Cindy Vallar

I have a number of books by Rif Winfield and have great respect for his scholarship. This one is co-authored by Dr Stephen S Roberts, a leading American authority on French warships, and those of the nineteenth century in particular.

In 1786 the French Navy had just emerged from its most successful war of the eighteenth century, having on many occasions it has to be said outfought or outmanoeuvred the Royal Navy in battle, and made a major contribution to American independence. The reputation of its ship design and fighting skills never stood higher, yet within a few years the effects of the French Revolution had devastated its efficiency. It was only after 1815 that the navy revived, espousing technical innovation and invention, to produce some of the most advanced ships of the age.

A fascinating account of the design, construction, careers and fates of French warships in the latter half of the sailing era.

BigJules Blog - Julian Stockwin

This comprehensive work is well structured and is an excellent reference work for all those who wish to know more about the French Navy which receives far less attention than it's main rival the Royal Navy. As the cover description says, it is possible to form a clear picture of the overall development of French warships in the latter half of the sailing era and into the age of steam when it started to recover from it's wartime losses and through technical innovation and invention produced some of the most advanced ships of the age. Recommended.

Historical Naval Fiction - David Hayes

About Stephen S Roberts

Stephen S Roberts has been studying the French navy since 1964, and wrote his PhD thesis on &lsquoThe Introduction of Steam Technology in the French Navy, 1818-1852&rsquo. He served afloat for almost five years as an officer in US Navy destroyers, but he returned to Paris several times thereafter to collect material that is now in this book. In 1987 he edited for publication a classic dissertation by Theodore Ropp, The Development of a Modern Navy: French Naval Policy 1871-1904 , and in 1991 prepared a detailed reference volume, Register of Ships of the US Navy, 1775-1990, Major Combatants , a thorough updating of a 1969 volume by K Jack Bauer. In 2013 he returned to his first love, producing between then and 2017 with Rif Winfield French Warships in the Age of Sail 1626-1786 et French Warships in the Age of Sail 1786-1861 . He designed the present volume to form a trilogy with these covering almost three centuries of French warships and taking the story into the age of steam.

Rif Winfield has worked in the shipping and computer industries, has been for many years a charity director, has operated his own retail businesses (with his wife Ann), and has been a candidate for elections to Parliament and other levels of government, including serving as an elected Councillor and being appointed to government posts in health and in local government. A life-long researcher into naval history, he lives in Mid Wales and is the author of a number of standard works on the ships of the British Navy.


French Warships in the Age of Sail 1786-1861, Rif Winfield and Stephen S. Roberts - History

+£4.50 Livraison au Royaume-Uni ou livraison gratuite au Royaume-Uni si la commande est supérieure à £35
(cliquez ici pour les tarifs de livraison internationale)

Order within the next 8 hours, 23 minutes to get your order processed the next working day!

Besoin d'un convertisseur de devises ? Consultez XE.com pour les tarifs en direct

In 1859 the French navy was at a high point, having fought alongside the British in the Crimean War and developed a formidable fleet of fast wooden-hulled steam ships of the line. But in that very year the world&rsquos navies had to start over again when French naval architect Dupuy de Lôme introduced the ironclad battleship. The French navy then went through three tumultuous phases. In the 1860s and 1870s it focused on building a new traditionally-structured fleet in which wooden-hulled battleships gave way to iron and steel ships with massive guns and armour. In the 1880s and 1890s this effort was disrupted by a vigorous contest between battleship sailors and advocates of fast steel cruisers and small torpedo craft, leaving France by the end of the 1890s with few new battleships (none as large as the best foreign ships) but some two hundred torpedo boats. The Fashoda dispute with Britain in 1898 revealed the weakness of the French navy and between 1900 and 1914 the French focused on rebuilding a strong battle fleet. In 1914 this fleet remained well behind those of Britain and Germany in numbers, but taken individually French warships remained among the best in the world.

This book is the first comprehensive listing in English of more than 1400 warships that were added to the official French navy fleet list between 1 January 1859 and World War I. It includes everything from the largest battleships to a small armoured gunboat that looked like a floating egg. Reflecting the main phases of naval policy, the ships are listed in three separate parts to keep contemporary designs together and then by ship type and class. For each class the book provides a design history explaining why the ships were built, substantial technical characteristics for the ships as completed and after major reconstructions, and selected career milestones including the ultimate fate of each ship. Following the earlier volumes written jointly with Rif Winfield, French Warships in the Age of Sail 1626-1786 and French Warships in the Age of Sail 1786-1861, this trilogy now provides a complete picture of the development of French warships over a period of almost three centuries.

There are no reviews for this book. Register or Login now and you can be the first to post a review!

About Stephen S Roberts

Stephen S Roberts has been studying the French navy since 1964, and wrote his PhD thesis on &lsquoThe Introduction of Steam Technology in the French Navy, 1818-1852&rsquo. He served afloat for almost five years as an officer in US Navy destroyers, but he returned to Paris several times thereafter to collect material that is now in this book. In 1987 he edited for publication a classic dissertation by Theodore Ropp, The Development of a Modern Navy: French Naval Policy 1871-1904 , and in 1991 prepared a detailed reference volume, Register of Ships of the US Navy, 1775-1990, Major Combatants , a thorough updating of a 1969 volume by K Jack Bauer. In 2013 he returned to his first love, producing between then and 2017 with Rif Winfield French Warships in the Age of Sail 1626-1786 et French Warships in the Age of Sail 1786-1861 . He designed the present volume to form a trilogy with these covering almost three centuries of French warships and taking the story into the age of steam.


Voir la vidéo: MODERNISATION DU CHARLES DE GAULLE Un central opération, à quoi ça sert?


Commentaires:

  1. Jahi

    À mon avis, c'est pertinent, je participerai à la discussion. Je sais qu'ensemble nous pouvons trouver la bonne réponse.

  2. Mezentius

    Cette magnifique phrase est à peu près

  3. Mazilkree

    Entre nous parlant, à mon avis, c'est évident. Je ne vais pas commencer à parler sur ce thème.

  4. Monohan

    Et j'ai même vraiment aimé ...



Écrire un message